Succéder sereinement à votre père : un anti guide (original, gén, fr)

Succéder sereinement à votre père : un anti guide (original, gén, fr)


Titre : Succéder sereinement à votre père : un anti guide
Auteur : SenTheSeventh
Fandoms : Originale
Statut : One-shot
Rating : K+
Langue : Français
Genres : Humour, fantasy, mystère

Résumé : Lorian, prince de sang et futur tyran illégitime, est très contrarié. Non seulement un démon lamentable insiste pour lui faire signer un pacte idiot mais, en plus, on tente de l’assassiner ! C’est pourtant lui le seul ambitieux de la famille… Non ?

Avertissements : Amoralité flagrante, beaucoup de blague sur des meurtres ou assimilés
Nombre de mots : 7052

Read more

Publicités
[WebComic] The Fox Sister (original, gén, ang)

[WebComic] The Fox Sister (original, gén, ang)


Titre : The Fox Sister

Auteur : Christina Strain (histoire) Jayd Ait-Kaci (dessin; participe aussi à l’excellent Sfeer Theory)
Statut : 2 chapitres de 36 pages chacun, en cours (le site indique « update tous les jeudi » mais c’est plus irrégulier) (Admin : 4 chapitres à ce jour)
Langue : anglais
Genres : fantastique, drame, mythologie
Warning/Rating : NC-17 (pour gore)

De quoi ça cause ? : Dans les années soixante, en Corée du sud, lors d’une nuit tranquille, Yun Hee, une petite fille, se réveille apeurée et seule dans sa chambre. Elle sort de la pièce, et trouve les cadavres massacrés de sa famille. Au milieu de ce carnage, le coupable, un kumiho, un renard à 9 queue; il se jette sur elle, et elle est à deux doigts de perdre la vie lorsque l’âme de sa grande sœur, Sun Hee, intervient et la sauve.
Lorsque Yun Hee se réveille à l’hôpital, elle découvre avec horreur que le kumiho a fait quelque chose d’horrible à sa sœur.
Il a pris son visage.
7 ans plus tard, Yun Hee est devenue une exorciste taciturne et revêche; elle fait la connaissance d’un américain, Alex, qui ne croit pas du tout aux superstitions locales. Sauf que le kumiho est toujours là, et il est bien décidé à terminé ce qu’il avait commencé…

Read more

empty as a grave (Gotham, yaoi/slash + gén, ang)

empty as a grave (Gotham, yaoi/slash + gén, ang)


Persos/Couples : (Oswald Cobblepot/)Edward Nygma, Barbara Kean, Butch Gilzean, Tabitha Galavan

Titre : empty as a grave
Auteur : depthsofgreen
Fandom : Gotham (TV)
Statut : terminée
Nombre de mots : 4225
Rating : Teen And Up Audiences
Langue : Anglais
Genres : Hurt/Comfort

Résumé : Une série de conversations avec Edward Nygma, toutes concernant ce qu’il a fait à Oswald Cobblepot, et toutes ayant lieu au Sirens. Post 3×14 où le nouveau cercle social d’Edward tour à tour le moque et le réconforte.

Pourquoi vous devez absolument lire cette fic ? Par Andersandrew :

– Edward ayant des interactions avec d’autres personnages qu’Oswald et le GCPD
– Edward parlant enfin de ses sentiments pour Oswald (TOUS ses sentiments)
– Les gens parlant des sentiments d’Oswald et d’Edward l’un envers l’autre (je voulais connaître leurs avis dans la série, les éventuels cancans et tout XD j’ai été frustrée !)
– Sur les trois, y en a deux qui en veulent personnellement à Edward (et ils ont toutes les raisons de lui en vouloir) alors ça fait des étincelles !
– La dernière discussion et Ed qui finit à terre, mais pourtant c’est plein de positif !!!

Extrait :

“So,” Tabitha cuts through the quiet, voice like poisoned honey, “Did you do it?”

“Yes,” Ed says, the word curt and quick, opaque as a rock.

“How?” Tabitha steps toward him, hips swaying, blade heavy in her pocket.

“I shot him,” comes his response, cold. Matter-of-fact.

Gone is the glee of ball gags and guillotines, Tabitha notes. She remembers the aching stretch of her jaw around Nygma’s gag, spit pooling in her mouth.

She sways closer.

“Shot him,” Tabitha repeats, amused. “Quick. Boring.”

She’s close enough to smell the rainwater on him, to watch individual drops roll down sharp cheekbones.

He looks down, then up. The wet streaks on his glasses thin, dark eyes partly visible.

“The shot didn’t kill him,” Nygma clarifies, and Tabitha thinks she sees something flash behind the water stains of his lenses. “Being thrown into the harbor with his hands bound did.”

Tabitha laughs at that, low and genuine despite herself. Closer still she steps, swelling her chest up against his, dampness meeting dry skin.

“Did he cry?” She asks, tingling lightly between her thighs. “Did he beg?”

“Yes,” Nygma answers, “And yes.”

“And you did it anyway,” Tabitha breathes, running the blunted edge of her black-varnished fingernail down the contour of his face. “I’m almost impressed.”

Nygma says nothing, face blank. He looks vaguely dazed.

“If I were you, though…” Tabitha continues, lifting Nygma’s glasses up off his face, curious.

She brings glossed lips to his ear, the closeness cruel, her eyes alight.

“I’d have fucked him first,” she purrs

Points faibles :
TROP COURT enfin ! Et cette fin, omg, no, ne nous laisse pas là !
Plus sérieusement, une cool lecture, on en redemande un peu à la fin, c’est le seul point faible ;)

Fiche issue de : Rec Rec Rec.

Dans les royaumes des Éternels (Pirates des Caraïbes/Sandman, gén + hét, fr)

Dans les royaumes des Éternels (Pirates des Caraïbes/Sandman, gén + hét, fr)


Persos/Couples : Jack+Delirium, Calypso+Dream, Elisabeth+Death, Norrington+Desire, Davy Jones+Despair, les couples canon sont mentionnés

Titre : Dans les royaumes des Éternels
Auteur : Eilisande
Fandoms : Pirates des Caraïbes, Sandman
Statut : Série de one-shots
Rating : Teen and Up Andiences
Langue : Français
Genres : Crossover, étude de personnages

Résumé : Chacun dans sa vie parcoure les royaumes des sept Éternels, Destin, Mort, Rêve, Destruction, Désir, Désespoir et Délire. Certains cependant s’attardent plus particulièrement dans les royaumes de certains d’entre eux pour leur malheur ou leur bonheur. Il n’est aucunement besoin de connaître Sandman pour suivre cette histoire.
Avertissements : Mort (canon), nudité
Nombre de mots : 10277

Read more

[Webcomic] Undying Happiness (original, hét, ang)

[Webcomic] Undying Happiness (original, hét, ang)


Titre : Undying Happiness

Auteur : Zelkats
Statut : 5 chapitres, en cours (chaque chapitre est une anecdote avec une fin)
Langue : Anglais, niveau moyen
Genres : Romance, Fantastique, fluff familial, humour noir
Warning/Rating : PG-13 (gore ? En quelque sorte)

De quoi ça cause ? : Naomi va pour rencontrer Keisuke, un garçon qu’elle a rencontré sur internet et qui vit à la campagne. Elle découvre alors la maison de ce dernier en ruine, ravagé par un incendie. Mais un squelette surgit des décombres : c’est Keisuke, et il est immortel.

Read more

Les enfants de l’Acide (Mythologie grecque, gén, fr)

Les enfants de l’Acide (Mythologie grecque, gén, fr)


Persos/Couples : Hestia, Hadès, Demeter, Poseidon, Hera, Zeus

Les enfants de l’Acide (AO3)
(également sur LJ ou sur ff.net)

Auteur : flo_nelja
Fandom : mythologie grecque
Statut : one-shot terminé
Nombre de mots : 6265 mots
Rating : M pour la situation et le cannibalisme canon
Langue : Français
Genres : Gen, fantastique, horreur,

Résumé : La vie des enfants de Cronos dans l’estomac de leur père, entre le moment où il les dévore et celui où leur frère les libère.

Elle ignore si ce lac ardent à une fin. Elle ignore si elle pourrait mourir – en se laissant ronger jusqu’au bout, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien d’elle – mais elle craint que non.
Hestia portait sa plus belle robe le jour où sa mère l’a présentée à son père. Cronos l’a prise dans ses mains géantes, l’a portée à sa bouche, et, alors que la joue de l’enfant attendait le baiser, il a refermé ses dents sur elle et l’a avalée tout rond, la faisant sombrer dans des ténèbres de douleur infinie.
Elle voudrait se laisser aller, rêver que sa mère vienne la chercher, mais une partie d’elle sait que ce n’est pas possible, et ses muscles épuisés décrivent les mouvements de la nage encore et encore, peut-être en rond, dans le noir.

Read more

I Came Home (but my key didn’t like the door) (Captain America/Avengers, yaoi/slash, fr)

I Came Home (but my key didn’t like the door) (Captain America/Avengers, yaoi/slash, fr)


Persos/Couples : Steve/Bucky

Titre : I Came Home (but my key didn’t like the door)
Auteur :
Fandom : Captain America/Avengers
Statut : en cours (19 chapitres sur 23 prévus)
Nombre de mots : 70 232
Rating : Explicite
Langue : Français
Genres : Angst, Romance, UA

Résumé : James Buchanan Barnes est un vétéran de l’armée de terre américaine. En sauvant ses hommes d’une mort certaine au prix de son bras, il devient l’heureux (ou presque) récipiendaire de la Medal of Honor. C’est lors de sa cérémonie qu’il rencontre le fils du président, Steve Rogers… Surnommé Captain America par tout le peuple américain pour sa droiture, sa loyauté et son sens de l’honneur, en plus de ses missions de charité, Steve Rogers est, pour couronner le tout, quelqu’un de sympathique. De drôle. D’attentionné. Et surtout, d’hétéro. Et de fiancé.
Alors, tomber amoureux de Steve Rogers, c’est un peu comme tomber amoureux du soleil : on finit par se brûler les ailes. Tomber amoureux de Steve Rogers, c’est comme de tomber dans un précipice sans fond. C’est comme de passer de statut de héros décoré à celui d’ennemi public n°1. C’est comme de voir sa fierté déjà misérable piétinée, réduite en miettes, exposée par dessus le marché à tout un cirque médiatique.
Tomber amoureux de Steve Rogers, c’est définitivement la pire idée du siècle.
Malheureusement, Bucky Barnes et les bonnes idées évoluent sur deux trajectoires strictement parallèles.

Pourquoi devez-vous lire cette fic ?

Pour la plume, tout d’abord. Qu’est-ce que c’est bien écrit ! Le style est élégant, malicieux, ample… C’est de TRÈS bon niveau. Les chapitres comme l’histoire sont équilibrés, la construction reste assez prévisible car la trame est classique, mais le plaisir de lecture le vaut largement.
Pour la construction, donc, classique, mais parfaite, qui sait alterner les moments crescendo, les ellipses, ou les moment de calme, qui ne s’étale pas en descriptions mielleuses, en rajoutant des péripéties… Tout va à l’essentiel, le temps juste est pris pour passer d’une situation à une autre. C’est rare de trouver ça dans une fic de nos jours.
Enfin la description de l’intensité des émotions, des doutes, des sales idées qui trottent dans la tête des protagonistes, tout est d’un rendu réaliste, et d’une force émotionnelle marquante. Bon sang, on se croirait devant un bon drama télévisuel, un de ces trucs qu’on adore regarder pour que son petit coeur se serre devant les obstacles internes et externes des deux amoureux, avec des acteurs impeccables.
Et on rajoute un petit zeste d’humour en prime, que demande le peuple ?

Fiche issue de : Rec Rec Rec.