I Came Home (but my key didn’t like the door) (Captain America/Avengers, yaoi/slash, fr)

I Came Home (but my key didn’t like the door) (Captain America/Avengers, yaoi/slash, fr)


Persos/Couples : Steve/Bucky

Titre : I Came Home (but my key didn’t like the door)
Auteur :
Fandom : Captain America/Avengers
Statut : en cours (19 chapitres sur 23 prévus)
Nombre de mots : 70 232
Rating : Explicite
Langue : Français
Genres : Angst, Romance, UA

Résumé : James Buchanan Barnes est un vétéran de l’armée de terre américaine. En sauvant ses hommes d’une mort certaine au prix de son bras, il devient l’heureux (ou presque) récipiendaire de la Medal of Honor. C’est lors de sa cérémonie qu’il rencontre le fils du président, Steve Rogers… Surnommé Captain America par tout le peuple américain pour sa droiture, sa loyauté et son sens de l’honneur, en plus de ses missions de charité, Steve Rogers est, pour couronner le tout, quelqu’un de sympathique. De drôle. D’attentionné. Et surtout, d’hétéro. Et de fiancé.
Alors, tomber amoureux de Steve Rogers, c’est un peu comme tomber amoureux du soleil : on finit par se brûler les ailes. Tomber amoureux de Steve Rogers, c’est comme de tomber dans un précipice sans fond. C’est comme de passer de statut de héros décoré à celui d’ennemi public n°1. C’est comme de voir sa fierté déjà misérable piétinée, réduite en miettes, exposée par dessus le marché à tout un cirque médiatique.
Tomber amoureux de Steve Rogers, c’est définitivement la pire idée du siècle.
Malheureusement, Bucky Barnes et les bonnes idées évoluent sur deux trajectoires strictement parallèles.

Pourquoi devez-vous lire cette fic ?

Pour la plume, tout d’abord. Qu’est-ce que c’est bien écrit ! Le style est élégant, malicieux, ample… C’est de TRÈS bon niveau. Les chapitres comme l’histoire sont équilibrés, la construction reste assez prévisible car la trame est classique, mais le plaisir de lecture le vaut largement.
Pour la construction, donc, classique, mais parfaite, qui sait alterner les moments crescendo, les ellipses, ou les moment de calme, qui ne s’étale pas en descriptions mielleuses, en rajoutant des péripéties… Tout va à l’essentiel, le temps juste est pris pour passer d’une situation à une autre. C’est rare de trouver ça dans une fic de nos jours.
Enfin la description de l’intensité des émotions, des doutes, des sales idées qui trottent dans la tête des protagonistes, tout est d’un rendu réaliste, et d’une force émotionnelle marquante. Bon sang, on se croirait devant un bon drama télévisuel, un de ces trucs qu’on adore regarder pour que son petit coeur se serre devant les obstacles internes et externes des deux amoureux, avec des acteurs impeccables.
Et on rajoute un petit zeste d’humour en prime, que demande le peuple ?

Fiche issue de : Rec Rec Rec.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s