Ponycell SA (Mon Petit Poney, gén, fr)

Ponycell SA (Mon Petit Poney, gén, fr)


PONYCELL SA

Auteur : Vuld
Fandom : My Little Pony : Friendship is magic
Connaissance du fandom : ceci n’est pas une fanfiction
Genre : anticipation
Rating : K+
État
: terminé.

Ponycell SA, one-shot, 8700 mots.
Disponible sur mlpfictions. Et sur google docs.

Résumé : Avez-vous jamais rêvé d’avoir un clone de poney pour faire vos devoirs ou vous accompagner au parc ou pour aller voir vos amies ? Imaginez que vous puissiez vraiment faire cela. Par où commenceriez-vous ?

Avis :
Si ceci n’est pas une fanfiction, qu’est-ce donc ? Je dirais que c’est une fiction écrite par un fan.
Alors bien sûr, vous allez me rétorquer que c’est la même chose.

Sauf que.

Si l’on décrit ce texte avec le vocabulaire de la fanfiction, qu’est-ce qu’on a ? Et bien il s’agit d’un self-insert, écrit à la première personne, dans lequel l’auteur se met en scène avec les personnages de « Mon petit poney » pour dénoncer le fonctionnement de la société. Le mot « self-insert » couplé au résumé (« un poney pour faire vos devoirs ou aller voir vos amies ») vous a-t-il donné envie de lire ou vous évoque-t-il un lycéen se projetant aux côtés de ses poneys préférés pour vivre les formidables aventures du quotidien d’un adolescent ?

Maintenant, décrivons le texte avec du vocabulaire de fiction. Il s’agit d’une nouvelle d’anticipation, écrite à la première personne, dans laquelle l’auteur utilise les connaissances actuelles de la science et les personnages d’un show animé pour mettre en place une dystopie et ainsi dénoncer le fonctionnement de la société.
D’accord, je triche un peu, j’ai mis plus d’informations dans cette phrase-là. Mais vous a-t-elle davantage donné envie de découvrir de quoi parle la fiction ? Allez-vous me répondre dans ce cas « oui mais bon, le self-insert, hein… » ou « de toute façon je ne connais pas le fandom ? »

Et pourtant, il s’agit toujours du même texte.

La démocratisation de la fanfiction étouffe ce genre de production.
Et c’est bien dommage.

Conclusion :
Par ailleurs, l’auteur est suisse. C’est pour ça qu’il paye en francs.
Et vous, combien seriez-vous prêt à payer pour un poney ?

Publicités

3 réflexions sur “Ponycell SA (Mon Petit Poney, gén, fr)

  1. Délicieusement flippant. Cette fic m’a toute chamboulé, surtout la fin.
    Je n’aime pas trop les OS mais celui là est juste sublime et dérangeant. Dans le bon sens, c’est une fiction qui fait réfléchir.
    Merci pour la rec et bravo à l’auteur ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s