[WebComic] A Broken Winter (original, slash, ang)

[WebComic] A Broken Winter (original, slash, ang)


Titre : A Broken Winter

Auteur :  Kale Night (scénario) et Archie the Redcat (dessin)
Statut : 12 chapitres, en cours
Langue : Anglais, assez facile.
Genres : Angst (voire gore), drame, slash, post-apo, fantasy, SF
Warning/Rating : +16 pour le sujet très noir et parfois atroce (torture, assassinat, le slash ne venant que tardivement)

De quoi ça cause ? : Sur une planète en déclin dut à un refroidissement général, deux nations plus ou moins en guerre manipulent leur peuples respectifs. Kokkan, un petit garçon de sept ans, capturé à la place de son père rebelle, est condamné à mort mais sauvé par Kuroda, le chef du camp où il a été envoyé. Celui-ci, qui a perdu son propre fils, semble avoir connu Reisen, le père de Kokkan, dans leur jeunesse.

Images choisies :

Pourquoi vous devez absolument cliquer ?! :
Le dessin style manga est vraiment très beau. Le sujet, lui est très sombre. Les terribles exactions des deux gouvernements sont absolument atroces. Totalitarisme, élimination des contestateurs, meurtres de masse, expériences médicales, torture d’enfant, beurk… Le héros, Kuroda, est lui-même un officier servile de ce système atroce, dont le métier est d’interroger et de tuer les rebelles. Il épargne Kokkan au départ pour combler sa culpabilité d’avoir perdu son propre enfant.
Peu à peu, les mystères de l’organisation du monde. Les deux pays sont radicalement différent : l’un est une dictature, l’autre une monarchie éclairée, mais les deux dirigeants ne sont pas si ennemis que ça… Puisqu’ils s’associent pour organiser des expériences atroces sur leur propres populations.
On découvre également que ce monde est à la fois avancé scientifiquement (Reisen, le père de Kokkan, est un scientifique qui cherche à résoudre le problème de la planète alors que le gouvernement cherche à le dissimuler) et qui est lié à des dieux aux pouvoirs magiques. Kuroda a ainsi pactisé avec la déesse de la guérison, ce qui lui donne des pouvoirs qui ne collent pas vraiment avec son statut de militaire exécuteur ! Le mélange d’uniformes militaires, de vêtures gothiques, de science et de magie donne un étrange rendu final.

Mais le cœur de l’histoire, c’est la relation de Kuroda et Kokkan, enfant traumatisé qui va grandir caché par son protecteur. Et peu à peu, en filigrane de leur relation, les flash-back dévoilent celle de Kuroda avec Reisen, le père de Kokkan, avant que celui-ci ne devienne un rebelle.

C’est glauque. Vraiment dérangeant dans le développement des sentiments de Kuroda pour Kokkan (au départ, il l’a pris pour remplacer son propre fils, quand même, c’est limite de l’inceste !), dans les exactions commises par les gouvernements, dans la noirceur de l’univers (les scènes de délire qui mêlent humains et cochons à l’abattoir).

Mais il y a vraiment un magnifique travail de construction de l’univers, des personnages et du dessin. Pourquoi ne pas tenter un coup d’œil ?

Fiche issue de : Webco-mix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s