[WebComic] Enthrall (original, slash, ang)

[WebComic] Enthrall (original, slash, ang)


Titre : Enthrall

Auteur : Archia
Statut : en cours, un chapitre d’une centaine de pages (Note Admin : après un hiatus, l’auteur a repris la suite de son comic sur tumblr, avec un mélange de pages dessinées et de récit écrit).
Langue : anglais, niveau correct
Genres : Fantastique, romance slash
Warning/Rating : NC-17 (présence de sexe et de sang)

De quoi ça cause ? : Dans un monde où les humains et les vampires cohabitent, le lecteur va suivre trois destins. Celui de Scarrow, un terroriste anti-vampires qui a été arrêté et qui perd sa liberté; celui d’Arin, un jeune esclave qui grâce à un comportement héroïque a gagné sa liberté; et celui de Fidus, un vampire lié aux deux autres et dont la vie est menacée. Sans oublier Lord Thane Guthlac, le frère de Fidus, décideur du destin de Scarrow et ancien propriétaire d’Arin, qui est un vampire très âgé.

Images choisies :

Avis, par Andersandrew :

J’aime les différences de point de vue, clairement ! Arin est troooooop adorable, mais très soumis, et paumé, alors que Scarrow est un terroriste, un badass qui ne s’en laisse pas compter…mais en vérité, il est tout fragile, et les premières pages le voient totalement vulnérable. J’aime la sensibilité de ces deux personnages, et les liens qu’ils entretiennent avec Fidus et Guthlac. Pour Arin, tout est ambigu mais innocent, ça touche mes kinks de la différence d’âge et de l’UST. Scarrow, quant à lui, n’a pas sa langue dans sa poche, et il déteste les vampires, alors ça effleure un peu le dub-con quand Guthlac prend son sang (c’est un peu érotique, surtout ce moment où Scarrow tombe carrément par terre après, sur les fesses; mais on sent quand même la colère, et aucune compassion de la part de Scarrow…ce qui rend un peu triste pour Guthlac, alors que ce dernier est froid et mystérieux).

J’aime aussi les nombreux flash back qui expliquent le lien presque fraternel entre le jeune Arin et Fidus le vampire cool, totalement à l’opposé du caractère très digne et sombre de Guthlac; Arin a d’ailleurs du mal à se positionner par rapport à ce dernier, qui ne lui veut aucun mal, mais qui n’a jamais voulu de lui comme serviteur. Des années plus tard, il fait des pieds et des mains pour obtenir Scarrow, alors que celui-ci déteste les vampires…ce qui ne l’a pas empêché de connaître Fidus !

Concernant le dessin, il est très doux, et ce bien que l’histoire commence quand même par la mise en esclavage d’un Scarrow dépouillé de tout; ce n’est pas mignon, et c’est en noir et blanc, afin d’insister sur l’aspect sombre de l’histoire.

Ah, et aussi, j’aime l’univers qui décrit les vampires comme une caste un peu supérieure aux humains; les hauts dirigeants vampiriques, souvent de vieux vampires, essayent de protéger les humains des jeunes vampires fous…mais d’un autre côté, plus un vampire vieilli, plus il s’éloigne de l’humanité. Et à côté de ça, il y a des humains qui sont les esclaves, les propriétés des vampires, parfois de génération en génération, et qui n’ont connu que ça. Dans le webcomics, on ne voit pas de maître vampire violent. Certes, les esclaves de Guthlac Thane peuvent servir à le nourrir, mais il ne semble pas prendre plaisir à les effrayer ou à leur faire mal. Ce qui n’est pas le cas de tous les maîtres vampires. C’est assez ambigu, car on sent (grâce au point de vue de Scarrow) que l’esclavage est horrible, mais d’un autre côté (celui d’Arin) certains esclaves sont tellement dedans depuis longtemps qu’ils adhèrent sans réserve à ce système.

Ce que j’apprécie aussi beaucoup, c’est qu’on ne sache pas bien où situer les intentions de chacun, car tous les personnages sont moralement ambigus et jouent énormément sur la complexité de cette société qui divise les gens. Les relations ne sont jamais faciles, jamais clairement définies, et on se pose toujours mille question, en tant que lecteur, afin de savoir où veut en venir l’auteur. C’est intéressant, et personnellement, je pense que c’est ce qui permet d’accrocher.

Points faibles : Le dessin est très sobre, voire parfois trop simple. Il n’y a pas tellement de décors, et certains personnages se ressemblent. En fait, Scarrow est le portrait craché d’un mauvais fanart de Martin Freeman en Watson (Sherlock BBC), et après réflexion, je crois que Guthlac, c’est Sherlock XD, c’est le pire défaut qui soit ! Cependant, j’aime le fait que les expressions des personnages ne soient pas trop faciles à déchiffrer, car dans la vraie vie, les gens ne sont pas aussi expressifs que dans les comics, on ne peut pas toujours lire leurs émotions sur leur visage ! Du coup, ça donne à l’histoire une vraie profondeur.

Fiche issue de : Webco-mix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s