[Webcomic] Chester 5000 XYV (original, hét + slash, ang)

[Webcomic] Chester 5000 XYV (original, hét + slash, ang)


Titre : Chester 5000 XYV.
Bien sûr si on clique on tombe sur la page actuelle, et comme elle est spoiler, je préfère envoyer sur la première page

Auteur : Jess Fink
Statut : En cours. Un premier arc fini de 145 pages, un arc de backstory, actuellement en cours, à 85 pages. Ces temps-ci les mises à jour sont de environ une page par semaine, mais ce n’est pas tout à fait régulier (Admin : deuxième livre à 165 pages, en cours à ce jour).
Langue : Anglais
Genres : Erotique, romance, historique et un peu steampunk.
Warning/Rating : NC-17

De quoi ça cause ? : Dans l’Angleterre victorienne, une femme et un scientifique sont jeunes mariés, et il découvre qu’elle a beaucoup plus de besoins sexuels que lui (en fait, son emploi du temps idéal à lui se passe à inventer des choses, pas au lit)
Aussi, il décide de joindre l’utile à l’agréable en lui offrant un robot sex toy, Chester 5000 XYV ! Plein de fonctions utiles, que ce soit pour le sexe ou pour la compagnie – c’est aussi un vrai gentleman.
Tout semble bien se passer – avec beaucoup de porn – mais quand la jeune épouse commence à avoir des sentiments pour son robot, les choses deviennent compliquées.

Image choisie :

Avis, par Nelja : C’est… mignon ? Je n’aurais pas cru dire cela d’un comic pornographique. En plus, il n’y a aucun dialogue – tous les sentiments sont transmis par les expressions, et par quelques petits symboles dans les phylactères. J’aime les bons dialogues, autant dire que pour moi, c’était mal parti. Et pourtant, j’ai adoré les relations entre personnages. Elles sont vraiment charmantes, touchantes, et l’absence de dialogue ne gêne en rien la finesse des sentiments.
Même quand il y a des passages tristes, quand les personnages font des erreurs sur la façon de gérer leur relation, cela ne devient jamais glauque. Il y a toujours une vision positive, une possibilité pour une fin heureuse. Pareil pour le sexe, il n’est jamais malsain.
Et je trouve les dessins adorables aussi.

Bien sûr, ayant les goûts que j’ai, j’aime aussi beaucoup la « science » complètement fantaisiste et débridée, les compétences spéciales du robot, et, urtout dans la backstory (qui n’a pas de robot, elle), les grands passages geeks avec le scientifique. Et l’ambiance victorienne qui contraste avec le porn.

Points faibles : Ce n’est pas un vrai point faible, mais il faut aimer le porn hétéro. Les scènes érotiques sont longues, détaillées, et très centrées sur le plaisir de la femme. Il y a bien de temps en temps quelques touches de bisexualité, mais cela ne vient jamais au centre.

Fiche issue de : Webco-mix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s