Semper Ardens (Le Cycle d’Ambre de Zelazny, slash, ang)

Semper Ardens (Le Cycle d’Ambre de Zelazny, slash, ang)


Couple : Brand/Martin

Titre : Semper Ardens

Auteur : Serenade
Fandom : le Cycle d’Ambre, de Zelazny
Statut : Complète (5 chapitres)
Rating : PG13
Langue : Anglais
Genres : Angst/Romance

Résumé : Une romance maudite.
Attention : spoils du cycle de Corwin, les 5 premiers tomes du Cycle d’Ambre, en particulier le twist du 4e livre.

 


Pourquoi vous devez absolument lire cette fic ?
Très efficacement, cette auteur transforme une tentative d’assassinat en romance maudite.

/!\ SPOILERS

Le sujet est très classique : un jeune adolescent encore naïf s’éprend d’un homme plus âgé qui le manipule. Martin est totalement dévoué à la découverte de sa sexualité et du sentiment amoureux qu’il découvre pour la première personne qui s’intéresse réellement à lui (Benedict, qui a été son mentor, a agi par devoir familial, et de toute façon Benedict est aimable comme une porte de prison). Cette sincérité va toucher profondément Brand, lequel ne s’attendait pas à ça. Et il réalise que le sacrifice prévu pour son plan va être un véritable sacrifice, qu’il va perdre à jamais le sourire unique que lui réserve Martin.Alors, certes, on peut tiquer parce que c’est une relation incestueuse, puisque Brand est le demi-oncle de Martin, mais il faut se rappeler que les Ambriens sont tels des Dieux, qui ne vieillissent pas (et puis l’auteur introduit lui-même ce genre de relations dans les romans).
Les deux personnages sont assez crédibles. Martin ayant probablement vécu une enfance difficile et sans vraiment de référent qui lui montre de l’intérêt (son père Ambrien l’a abandonné avant même sa naissance, sa princesse de mère s’est suicidée après sa naissance, et grandir au royaume dirigé par sa grand-mère a dû être lourd à porter), il est naturel pour lui de s’attacher à Brand, qui est extrêmement doué pour la manipulation et la séduction. Ce dernier découvre à travers Martin une sincérité et une émotion perdue depuis toujours pour les Ambriens, cette famille de salauds prêts à tout.Certes, le côté instable de Brand est peu montré, mais ces quelques scénettes restent fortes et tragiques.

L’auteur a écrit quelques autres textes sur cet univers, tous assez courts et très bons.

Fiche issue de : Rec Rec Rec.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s