What Stays and What Fades Away (you can’t choose) (Teen wolf ; Slash ; Ang)

What Stays and What Fades Away (you can’t choose) (Teen wolf ; Slash ; Ang)


Couple / fiction centrée sur : Stiles Stilinski (/ Derek Hale)

What Stays and What Fades Away (you can’t choose)

Auteur : Standinginanicedress
Genre(s) : alpha/bêta/omega!verse atypique, référence à du Mpreg (faites-moi confiance et ne fuyez pas), mega-angst, auto-dévalorisation, sexisme, référence multiple à la mort subite d’un nourrisson, harcèlement sexuel et menaces de viol, dépression, fic « guérison »
Rating : MA
État : one-shot (env. 39.000 mots)
Connaissance du fandom : Inutile
Spoliers : Aucun

Résumé :

The rules. Stiles knows them well. Has them drilled into his head, repeats them to alphas and betas that conveniently are too drunk to remember them on their own, hears Peter shout them out whenever a rule gets broken, reminding the entire bar that they exist and are (generally) enforced.

Number one – no eye contact.
Number two – no fucking eye contact.
Number three – keep away from the red line.
Number four – no touching.
Number five – if we don’t like it, don’t do it.

Avis : Les « omega verse », j’ai tendance à les fuir pour tout un tas de raisons, ce sont pour (entre autres) ces mêmes raisons que j’ai lu celui-ci jusqu’au bout. Si vous avez l’habitude des « omega verse » à la limite du PWP, ou avec du fluff, de l’humour, etc. vous ne trouverez rien de cela ici. Vous devez vous en douter après avoir lu les « genres » listés plus haut, il ne s’agit pas d’une lecture légère, loin de là. Mais le fait de ne pas être divertissant ne signifie pas qu’un texte n’est pas bon.

Ici, l' »omega verse » sert au final de synthèse pour rassembler et exacerber (mais en toute honnêteté et de façon dramatique et terrifiante ? pas tant que ça) la société patriarcale, misogyne et empreinte de culture du viol dans laquelle nous avons le bonheur de vivre. La différence étant qu’ici, tous ces aspects sont concentrés sur les omega et en particulier sur Stiles, qui en plus d’être en bas de l’échelle sociale de par sa « nature » (un omega n’étant bon qu’à une chose : se faire baiser et faire des enfants ; en gros, un trou et un ventre), doit surmonter à tout juste 20 ans la perte de son bébé et le stigmate d’être « celui qui » dans une petite ville où tout le monde juge à voix haute.

Une fic qui, malgré la nausée qu’elle soulève, trouve également résonance en chacun(e) d’entre nous.

À ma connaissance, il n’existe pas de traduction française de ce texte.
(Si vous aimez cette fic, plutôt que de le dire ici, dites-le à l’auteur !)

Publicités

Une réflexion sur “What Stays and What Fades Away (you can’t choose) (Teen wolf ; Slash ; Ang)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s