Hagalaz series (Teen wolf ; Gen / Slash ; Ang)

Hagalaz series (Teen wolf ; Gen / Slash ; Ang)


Couple / fiction centrée sur : Stiles Stilinski, Derek Hale, Scott McCall

Hagalaz series
Composé de :
1. The lightning in me (that strikes relentless)
– complet
2. These accidents of faith and nature
– complet
3. It connects the dots (from here to you)
– complet (Coda* de These accidents…)
4. Buckets for bailing out the flood
– en cours
5. These broken pieces fit together
– en cours (Coda* de Buckets…)

Auteur : TheHatterTheory
Genre(s) : AAAAAANGST, post-3A, « Stiles quitte la meute », Spark!Stiles, Emissary!Stiles, auto-mutilation et comportement suidicaire, abus d’alcool et de médicaments, amitié (Stiles / Derek et Stiles / Scott), famille d’adoption, hurt/comfort, violence, slow burn (tellement lent que c’est du Gen et du Pre-Slash sur près de 300.000 mots), OC
Rating : MA
Connaissance du fandom : Indispensable
Spoliers : saison 3A incluse
Particularité : les parties 3 et 5 sont des « coda » des parties 2 et 4 respectivement, c’est-à-dire certaines scènes dites « manquantes » à la narration principale, soit parce que Stiles n’était pas présent (… ou conscient…) soit pour apporter une divergence importante de points de vue (quand par exemple des personnages mentent à Stiles). Mon conseil de lecture est de lire la partie 1 puis la partie 2 et à chaque fois que l’auteur indique début de chapitre de la partie 2 qu’il y a un coda correspondant, d’aller le lire juste après avoir lu le chapitre de la partie 2 concerné. Cette fic est très très longue, les chapitres eux-mêmes sont très longs et denses et je pense qu’il est préférable de lire les coda alors que le point de vue de Stiles et les événements sont encore frais dans votre mémoire. Bien que l’auteur dise (et elle n’a pas tort en un sens) que la lecture des Coda n’est pas indispensable à la compréhension de l’histoire, il serait franchement dommage de passer à côté pour la compréhension et la richesse des personnages.

Résumé :

In the aftermath of the sacrifice, Stiles is just trying to survive day to day life. He’s also failing miserably.

 

 

Avis : J’aurais tellement de choses à dire sur la merveille qu’est cette fic…

J’ai su très vite que j’allais la recommander. Elle était tellement géniale que j’ai même voulu la recommander en cours de lecture, sans attendre d’être arrivée au bout, parce que je me disais que même si par malheur elle devait ne pas tenir ses promesses sur une telle longueur (près de 350.000 mots !) rien que pour ce que j’avais déjà lu elle valait plus que la recommandation. La vérité, c’est que je n’ai pas réussi à m’interrompre dans ma lecture suffisamment longtemps pour pouvoir rédiger cette fiche avant d’en être effectivement arrivée à bout.

Je ne pense pas qu’une autre fic « Stiles quitte la meute / est jeté hors de la meute » parviendra jamais à la hauteur de celle-ci. Très clairement, c’est celle qui justifie le mieux que Stiles puisse en arriver là (j’aime le genre mais j’ai toujours trouvé les justifications des auteurs pour ce trope complètement bancales par rapport à la série et aux personnages). Là, c’est non seulement plausible mais aussi super bien pensé. Si vous aimez le genre, cette fic est faite pour vous. Si vous n’aimez pas le genre, cette fic est aussi faite pour vous ! car s’il s’agit indubitablement d’un drame elle ne sombre jamais dans le mélodramatique comme nombre de fics de ce genre le font hélas. Non, cette fic pratique l’angst intelligent.

Mais n’allez pas croire que cette fic soit juste la fic d’un seul genre, elle est bien plus que cela.

C’est aussi l’une des meilleures « Magic!Stiles » que j’ai lue, l’une des meilleures « slow burn Sterek » que j’ai lue, l’une des meilleures fic Gen centrée sur Stiles que j’ai lue, l’une des meilleures fic « amitié Stiles / Scott » que j’ai lue, tout est absolument maitrisé, de l’univers aux personnages, rien n’est laissé au hasard.

L’une des principales craintes que j’ai avec les fics aussi longues, aussi bonnes soient-elles au démarrage, sur la 1e moitié parfois jusqu’au 3/4, c’est de me lasser avant d’arriver au bout ou bien de m’imaginer une tournure possible des événements et d’être plus ou moins déçue par la direction choisie par l’auteur (aussi légitime soit-elle). Celle-ci m’aura tenu en haleine jusqu’à la fin. J’ai tellement été embarquée par le récit que je n’ai pas eu le temps de souffler, de m’imaginer mon propre scénario, mon attention a toujours été complètement concentré par l’histoire.

J’ai adoré ce que l’auteur a fait de « l’étincelle de pouvoir » de Stiles, de la variation apportée selon les différents utilisateurs.

J’ai adoré la progression de la relation entre Stiles et Derek qui pour une fois, même pour un « slow burn », se fait 100% naturellement, fluidement, d’une évidence telle qu’on se moque que le « slash » se concrétise ou non car tout ce qu’on en demande est déjà là.

J’ai adoré chacun des personnages de la meute de Scott, tous plus détestables les uns que les autres : Lydia, oh mon dieu Lydia ! Allison plus loin dans le récit, absolument magnifique (ah, cette envie de la gifler tout en étant forcée de reconnaître que de tous les personnages, c’est très sûrement comme elle que je réagirais moi-même dans une telle situation), et Scott !, Scott !, sans jamais tomber dans le bashing car tous ont leur propre vision du monde et des événements. J’ai adoré l’intelligence de l’auteur (notamment part les Coda) de nous montrer judicieusement ces divergences de points de vue, de sentiments, sans jamais excuser les personnages (aucun d’entre eux, pas même Derek, pas même Stiles) mais simplement pour expliquer leur comportement. Plus que le Sterek, la relation d’amitié (ou ce qu’il en reste) entre Stiles et Scott est au coeur de la fic.

J’ai tout simplement adoré cette fic. (Une chance que je l’ai découverte au début de mes quelques jours de vacances parce que je ne sais pas comment j’aurais fait sinon…)

Cela étant dit, quelques avertissements :
1. vous l’aurez vu dans les « genres », c’est angst. Lisez avec soin les tags de l’auteur si certaines choses sont des déclencheurs chez vous ou simplement vous dérangent.
2. y’a hélas des fautes (bon… ça reste relatif, 350.000 mots, quoi !) qui demandent une gymnastique de l’esprit pour « traduire » (rajouter un petit mot ici ou là, un « if », « that », etc. qui manquent ; comprendre que « that the could » est en fait « that he could », ce genre de choses). Le contexte permet de comprendre même si ça demande un effort mais ne laissez pas cet avertissement vous détourner de ce monument.3. la fic est composée de plusieurs parties et est en cours et j’ignore si on peut véritablement espérer une suite et fin. La série a été mise à jour la dernière fois en juillet 2014 mais l’auteur a publié d’autres fics depuis (la dernière remontant à juillet 2015). Elle n’a pas mis à jour sur compte Tumblr depuis environ mars 2015. Mais elle écrit de très longues fics / chapitres alors je ne sais vraiment pas…
Mon (2e) conseil de lecture est donc le suivant (pour le 1e, remontez à « Particularités ») : si les fics inachevées vous frustrent, arrêtez-vous au chapitre 16 de These accidents (+ chapitre 10 de It connects). Parce que c’est le genre de fic où on pourrait suivre Stiles tout au long de sa vie, de sorte que de toute façon, il ne pourrait jamais y avoir vraiment de fin « finale » (à moins qu’il ne meurt ! :D … Et encore…). Pour avoir lu au-delà, ce point-ci peut faire une fin tout à fait satisfaisante.
Le chapitre 17 de These accidents est extrêmement long et dense et plein de choses qui se passent et qui sont aussi super importantes mais la fic se termine sur un p*** de cliffhanger sur lequel Buckets embraye directement. Seulement voilà, Buckets commence à peine et loin de résoudre les choses (enfin si, certaines), on repart dans de nouvelles complications et directions. (Personnellement ? J’ai lu le début du 1e chapitre de Buckets, ai survolé la fin et mis une alerte sur la fic pour au cas où mais sans lire dans le détail parce que frustratioooon. Donc j’ai lu juste assez pour vraiment « finir » These accidents mais malheureusement pleure un peu sur toutes les nouvelles promesses entre aperçues dont je n’aurais peut-être jamais la fin. Je ne jurerais pas ne pas craquer et quand même y retourner parce qu’apparemment le chapitre 2 de Buckets creuse encore plus la relation Stiles / Scott et guuuh… probable que je n’y résiste pas ^^; )

À ma connaissance, il n’existe pas de traduction française de ce texte.
(Si vous aimez cette fic, plutôt que de le dire ici, dites-le à l’auteur !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s