[WebComic] Dead Roman Society (Mythologie Gréco-Romaine, gén + slash + femslash, ang)

[WebComic] Dead Roman Society (Mythologie Gréco-Romaine, gén + slash + femslash, ang)


Titre : Dead Roman Society

Auteur : Chelidon (things-chelidon-draws)
Statut : En cours, une trentaine de pages pour le moment à raison d’environ une page par semaine
Langue : Anglais (niveau relativement facile) + une traduction en latin (!)
Genres : Historico-mythologique, romance (slash et femslash), tranches de vie, un peu d’humour
Rating : Entre G et PG-13 (« sometimes things may get gory or mildly nsfw-ish« ).
Warning : Mentions de la mort – dans un contexte surnaturel et mythologique – et notamment du suicide, mais pour le moment surtout en arrière-plan du récit.

De quoi ça cause ? : Dante rend visite aux poètes grecs et romains à la Plaine des Asphodèles afin d’écrire sa Divine Comédie, et se lie plus particulièrement à Virgile, mais ce n’est pas simple…


Images choisies :

Pourquoi vous devez absolument cliquer ?! Par Soleil Ambrien :

– Le concept !
Je ne sais pas si vous aviez vu passer ce post Tumblr qui racontait qu’en gros, La Divine Comédie, c’était du self-insert de fanboy ? Ce webcomics part de ce concept et l’exploite totalement à fond, en passant également par les relations des poètes gréco-romains entre eux.
Ce qui donne des situations drôles, parfois dramatiques, et en tout cas toujours bien pensées et intéressantes.

Sachant également que ces auteurs s’admirent les uns les autres (ce qui transparaît souvent dans leur oeuvre), le webcomics s’amuse à imaginer ce que donnerait leur rencontre post-mortem, par exemple Catulle et Sappho.

Certaines planches ou bonus font également référence à la mythologie gréco-latine, comme celle-ci :

Dead Romans Society - Hades meets Dante and Virgilio.

En outre, comme vous l’aurez peut-être compris, le titre de ce webcomics est une référence au film « Dead Poets Society », et a en commun avec ce dernier un grand amour de la littérature, notamment classique. Les références abondent donc.

– L’humour référencé
Le background des histoires grecques, romaines et mythologiques est extrêmement présent, et est traité d’une manière à la fois fun et travaillée. Cela va des anecdotes sur l’amitié entre Cicéron et Atticus ou sa fille Tullia, aux mentions du travail de « fanfickeur » d’Ovide, en passant par les blagues sur Jules César – les personnages historiques non-écrivains font en effet quelques apparitions éclairs, parfois.

– Le graphisme
C’est un critère subjectif, certes, mais j’adore le style de dessin.

Les « ombres » des morts sont monochromatiques, ou plutôt détiennent une sorte de code couleur (rouge pour Cicéron, vert pour Ovide, bleu pour Virgile, violet pour Sappho, etc. ; avec également des nuances très fines). On reconnaît assez vite chaque personnage, et cela marque également un contraste avec les vivants – par exemple Dante -, dessinés dans une palette différente ; mais aussi avec les passages qui se passent pendant leur existence mortelle, car il existe quelques flash backs.

– L’émotion
Parfois, on plonge également dans des considérations par rapport aux liens qui unissent (ou unissaient) tous ces poètes, par exemple Cicéron et Atticus, meilleurs amis. Voici la scène où l’ombre d’Atticus trouve la dernière lettre de son ami le plus cher, un passage riche en sens et en sentiments.


– La représentation

Beaucoup de ces écrivains étaient queer (à commencer à Sappho, mais aussi Clodia, surnommée « Lesbia ») et c’est bien évidemment montré. ^^ J’en profite également pour dire que même dans un monde où la grande majorité des écrivains connus étaient de sexe masculin, l’auteur du webcomics a cependant tenu à représenter plusieurs femmes, qu’elles soient poétesses ou non.

Et il existe également un ship qui est une sorte de fil rouge dans l’intrigue, platonique mais très puissant : le Dante/Virgile.

– Les bonus
L’auteur s’amuse également avec des petites illustrations qui paraissent entre deux planches de l’histoire, et qui sont des univers alternatifs modernes, des crossovers avec la mythologie grecque, etc.

Points faibles :
– Ce n’est pas très pratique de lire sur Tumblr (mais l’auteur va peut-être ouvrir un site dédié à ce webcomics, elle en a déjà parlé)
– L’intrigue principale avance assez lentement tout de même.

Fiche issue de : Webco Mix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s