[Fanfilm] Versus : The Way to Shadow (Star Wars, gén, fr)

[Fanfilm] Versus : The Way to Shadow (Star Wars, gén, fr)


VERSUS : THE WAY TO SHADOW

Auteur/directeur : Nicolas Santini
Effets spéciaux : Nicolas Brunet
Prises de vues : David Acou
Fandom : Star Wars
Connaissance du fandom : mieux.
Genre : « sabres laser », « stormtroopers », « forêt », « angst », « angst » et ai-je dit « angst » ?
Rating : T.
État : absolument superbe.
Personnages : ceux qui sont là, ceux qui n’existent pas.

Versus : The Way to Shadow, fanfilm, 41 minutes.
Disponible sur son site officiel, mais aussi directement sur youtube.
Possède également un making-of.

Résumé :
Darius est un Jedi en fuite, peut-être même le dernier de son ordre réduit à néant par ce que l’on appelle désormais « l’Empire ». Seul, il est traqué sans relâche. Par les rebelles qui envoient leurs meilleurs agents pour l’amener à combattre à leurs côtés, par l’Empire et ses clones, par un mystérieux chasseur de primes, et par un puissant guerrier Sith. Quand Darius refait surface, toutes ces factions aux intérêts opposés vont s’affronter violemment…

Avis :
Autant le dire tout de suite, ceci est une fiche que j’avais planifiée depuis un bout de temps déjà (quatre, cinq mois, si ce n’est plus), malheureusement elle s’est finalisée juste avant que ne sorte une autre fiche de fanfilm Star Wars (pas de chance) et du coup j’avais annulé sa publication. Je vous la sers donc maintenant, d’abord parce que si j’attends trop longtemps je vais finir par oublier, et ensuite parce que zut.

Donc voilà.

C’est l’histoire d’une traque. Une traque qui se déroule sur la planète « Loire Atlantique », ce qui est une excellente raison, si ce n’est la meilleure, de s’intéresser à ce fanfilm.
C’est l’histoire d’un Jedi torturé par les souvenirs de son passé. Si vous voulez de l’atmosphère oppressante, vous êtes au bon endroit. C’est peut-être un peu confus par moment, mais comme les pensées de notre Jedi sont confuses, je pense que cela contribue bien à l’ambiance.
C’est l’histoire d’effets spéciaux sur un film amateur. Une fois que vous avez terminé la quarantaine de minutes de film, prenez cinq minutes pour regarder le making-of. Prenez-les.
C’est l’histoire d’acteurs qui parlent français, de stormtroopers qui parlent anglais et d’extraterrestre qui parle extraterrestre. C’est intéressant, de donner des langues différentes pour les différents camps. J’irai même jusqu’à dire que ça donne de l’authenticité question « multiculturalité de la galaxie », même si je comprends beaucoup moins bien l’extraterrestre que l’anglais.
C’est l’histoire d’un jeu d’acteurs qui arrive à être crédible malgré ses imperfections, et qui rend en peu de mots les personnages charismatiques ou antipathiques.
C’est l’histoire de passionnés. Et ça se voit.

Conclusion :
Parce que la France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s