Misfire (Teen wolf ; Slash ; Ang)

Misfire (Teen wolf ; Slash ; Ang)


Couple / fiction centrée sur : Stiles Stilinski / Derek Hale

Misfire

Auteur : Unpossible
Genre(s) : voyage dans le temps, « fix it » fic, magie, angst avec happy ending, problèmes conjugaux (en même temps, v’là les bagages qu’ils se trimbalent !)
Rating : PG-13
État : achevé (environ 30.000 + 10.000 mots)
Connaissance du fandom : Conseillée
Spoliers : saisons 1 et 2

Résumé : “The debt must be repaid,” she says, and it has the weight of a vow. The words resonate through him, ringing through his ribcage and the bones of his jaw, and Stiles loses his breath and maybe his grip on reality because she draws herself upright and where there had once stood a supermodel-level MILF now there is Galadriel’s much hotter older sister, a Presence of unmistakable power in their ordinary, smells-vaguely-of-Thai-takeout hallway.

“Oh shit,” Stiles says.

Avis : S’il y a bien une quête sans fin pour moi, c’est celle de la fic de voyage dans le temps parfaite… et cette quête continue même après que j’ai trouvé ladite fic (parce que je sais qu’il y en a plus d’une qui se cachent quelque part).

Ceci, donc, est la fic voyage dans le temps parfaite. Parce que c’est celle qui vous rappelle toutes ces autres fics (parfois bien malgré tout) où vous vous êtes énervé(e) derrière votre écran à conspuer les personnages (« Mais pourquoi tu fais pas ça, triple idiot ! » ; « Bon sang mais c’est carrément pas cohérent qu’il se passe telle chose ! »). Parce que c’est celle où les personnages ne sont pas des triples idiots, qu’ils font « ça » et qu’il n’y a pas d’incohérences. Tout est absolument logique. Le récit est en ce sens incroyablement maîtrisé, il y aura probablement même quelques moments de surprise où vous vous taperez le front en vous disant « Bon sang mais c’est évident que Machin va faire/ressentir ça, aucune autre réaction n’aurait été plausible ! ».

Le revers de la médaille, pour certains (pas pour moi, passé le premier moment de flottement), c’est qu’il n’y a pas beaucoup d’action ni de suspense. Mais, et c’est là tout le truc, c’est parce qu’au final, ce n’est pas une vraie fic de voyage dans le temps ; pas dans le sens dans lequel on l’entend habituellement. Le voyage temporel n’est ici presque que secondaire, une excuse, une ficelle scénaristique : la vraie fic, c’est la gestion de l’après. Et l’après est, une fois encore, une perfection de justesse (et d’angst, en crescendo si subtil qu’il vous aura pris à la gorge et monté aux yeux sans que vous l’ayez vu arriver même si vous l’attendiez… mais c’est rien à côté du sourire que vous aurez à la fin), l’auteur semble n’avoir oublié aucun petit détail.

La fic est suivi par une sorte de recueil de pas-vraiment-one-shots (il s’agit plus de scénettes, plus étalées dans le temps mais non indépendantes les unes des autres) qui a mes yeux est peut-être bien encore meilleur que la « fic principale » ce qui fait que chacun est indispensable à l’autre.

Il ne s’agit pas d’un coup de cœur, comme on peut parfois en avoir pour des fics (… ou des séries, hem hem) alors qu’on se demande bien pourquoi on accroche autant malgré leurs défauts. Mais c’est une histoire qui, à ce stade de réussite, ne peut plus être qualifiée de « fanfiction ».

À ma connaissance, il n’existe pas de traduction française de ce texte.
(Si vous aimez cette fic, plutôt que de le dire ici, dites-le à l’auteur !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s