Casparus (Mon Petit Poney, gén, fr)

Casparus (Mon Petit Poney, gén, fr)


CASPARUS

Auteur : Iron Pony Maiden
Fandom : My Little Pony : Friendship is magic
Connaissance du fandom : quel fandom ?
Genre : science-fiction de type « space-opéra », option « vaisseaux spatiaux », « extraterrestres belliqueux », « science et technique » et « kaboom », avec variante « poney ».
Rating : T
État
: terminé.
Personnages : des poneys et des extraterrestres belliqueux. Et un pirate de l’espace.

Casparus, two-shot, 21 000 mots.
Disponible sur mlpfictions.

Résumé : Un diptyque space-opera racontant la nouvelle affectation du médecin de bord Minty Hooves à bord du Casparus, le vaisseau furtif équestrien.

Avis :
De temps en temps, il faut s’octroyer un petit space op’ sans prétention pour se détendre, parce qu’il n’y a rien de mieux qu’un vaisseau spatial tirant sur un autre vaisseau spatial, si possible avec des tas d’armes exotiques qui font kaboom. En voilà donc un, avec des poneys colorés à l’intérieur, mignons et tout, pour contrebalancer la froideur de la guerre dans l’espace.
… Ou pas, en fait.

Dans cette fic, vous trouverez donc de l’espace, du vaisseau spatial, des méchants extraterrestres et des poneys pas vraiment mignons, dans la plus pure tradition de la science-fiction guerrière dans laquelle l’unique objectif semble d’être de taper sur son voisin. Mais toujours pour d’excellentes raisons, bien sûr.
Vous trouverez également quelques vagues références au fandom, comme le fait que les protagonistes soient des poneys, ce qui au final ne change pas grand-chose au schmilblick, ou encore que les méchants extraterrestres soient des Draconequus, ce qui ne vous dira rien si vous ne connaissez pas le show, mais de toute façon, on s’en fiche.

Quoi qu’il en soit, c’est pour ces méchants extraterrestres que la fic vaut le détour, car leur construction est inspirée d’un seul et unique personnage du show, sur lequel l’auteur s’est donc basé pour créer un peuple entier. Le fait qu’il s’agit de Discord, l’esprit du Chaos, à la logique difficilement compréhensible, aux pouvoirs magiques surpuissants et à la propension à foutre le bordel par simple jeu, donne un peu de piment à la confrontation méchants/gentils.
En l’occurrence, l’objectif des gentils poneys est ici surtout de comprendre qui est leur adversaire et pourquoi il est aussi méchant. Au départ, parce que par la suite ils chercheront essentiellement à survivre (pas très longtemps, néanmoins).

On pourra éventuellement regretter que la réflexion entre l’incompatibilité des deux cultures ne soit pas poussée plus loin, d’autant que des portes avaient été ouvertes sur le mode de pensée différent des Draconequus, mais le texte ne décrit finalement que le processus menant au « premier contact ». On se doute que d’autres batailles s’annoncent, mais l’on n’aura jamais le fin mot de l’histoire. Libre au lecteur de supposer que le Bien finira par triompher du Mal… Ou l’inverse.

Conclusion :
Kaboom.

Publicités

Une réflexion sur “Casparus (Mon Petit Poney, gén, fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s