(Sacred) In the ordinary (Teen wolf ; Slash ; Ang)

(Sacred) In the ordinary (Teen wolf ; Slash ; Ang)


Couple / fiction centrée sur : Stiles Stilinski / Derek Hale, l’ensemble de la meute de Derek

(Sacred) In the ordinary

Auteur : Idyll
Genre(s) : get together à installation la plus lente qui soit, UST maximale, amitié, violence avec sang, future!fic, trucs typiques de ce fandom avec énormément de « Pack feel », de « scent marking » et de câlins et caresses entre les personnages selon toutes les combinaisons possibles sans nécessairement d’aspect sexuel, Alpha!Derek, Bras-droit!Stiles
Rating : MA / NC-17
État : achevée (9 chapitres, env. 80.000 mots)
Connaissance du fandom : Inutile si vous avez déjà lu quelques fics sur ce fandom (vous savez bien ce que je veux dire !) à probablement Indispensable si vous envisagez de faire de celle-ci votre première
Spoliers : ensemble saison 1

Résumé : The Pack, after college, graduate school and the starting of careers, comes back to Beacon Hills. Nothing’s gotten less complicated after all this time.
Based on a prompt which, paraphrased, asked for Stiles as a high school history teacher, Jackson as Mayor, Allison as Sheriff, Scott as a nurse, Lydia as a mathematician, and Derek as a grumpy shop owner (though I made him accidentally become an avant garde metal working artist, and tossed Danny in there as an IT guru/business owner).

Avis : Le résumé n’étant pas très attractif, j’ai donc pour mission de vous convaincre à quel point passer à côté de cette fic serait une erreur monumentale !

Commençons par le négatif : quelques typo présentes, rares et excusables vu la longueur de la fic et des chapitres, mais tout de même remarquables à la lecture.
Ne vous laissez pas dérouter par le couple (ex-)Sheriff Stilinsli / Chris Argent (il rebute aussi les autres personnages dans la fic !), il reste secondaire, pas graphique et a son rôle à jouer dans le scénario.

Maintenant qu’on s’est débarrassé de ces formalités, entrons dans le vif du sujet. Comme l’indique la liste des genres, l’histoire se situe environ 10 ans après la saison 1, ce qui offre à l’auteur une grande liberté pour faire évoluer de façon plausible (et appréciable !) les personnages et les relations liant les différents membres de la meute de Derek (Derek est l’Alpha ; Scott, Jackson, Lydia, Danny sont des Bêtas ; Stiles et Allyson sont restés humains mais néanmoins « badass » et ont parfaitement leur place dans la meute). Chaque membre se place sur un échiquier dans la communauté de Beacon Hills (Allyson en Sheriff, Jackson en Maire, etc.) afin de pouvoir protéger la ville (et la meute).

Le ton est résolument sérieux ; il y a peu d’humour parce que des choses graves se passent (leurs vies ne sera jamais simple) et les bouffées d’air sont apportées par les interactions entre les personnages, Stiles en tête puisqu’il est notre narrateur principal (fic à la 3e personne).

La meute tient une part très importante de l’histoire (on pourrait presque parler d’un personnage à part entière !), ce qui ravira les amateurs du genre. Les relations d’amour (je ne peux vraiment pas parler d’amitié dans ce contexte, c’est à la fois de l’amitié, de l’amour familial, animal et tout plein de choses mêlées difficiles à définir) entre tous les personnages sont vraiment très satisfaisantes à lire, quelque soit la combinaison (à 2, 3, 4 voire les « pack piles »).

Le scénario n’est pas forcément dense en lui-même (l’univers, qui s’étend au-delà de Beacon Hills, l’est davantage) mais intelligemment mené : pendant longtemps on pense qu’il s’agit en fait de 2-3 sous-scénarios présents juste pour pousser la relation entre Stiles et Derek a évoluer vers la mise en couple mais c’est bien plus finement ficelé que ça et rien n’est laissé au hasard.

Enfin, cette fic c’est le must en matière d’UTS, je n’avais encore jamais lu une fic qui le poussait aussi loin. Du fait de la meute et du status de bras droit de Stiles, la relation « Sterek » est extrêmement tactile et intense dès le début. Cette fic, c’est en fait près de 170 pages de préliminaires au point de vous faire véritablement crier de frustration derrière votre écran. Le basculement de la relation, lorsqu’enfin il se produit, est d’autre part admirablement mené, tout simplement parfait. Cette fic m’a soufflée par son intensité et sa justesse, et bien que je sois encore jeune dans l’exploration de ce fandom, elle est indubitablement pour moi un incontournable, voire un indétrônable.

À ma connaissance, il n’existe pas de traduction française de ce texte.
(Si vous aimez cette fic, plutôt que de le dire ici, dites-le à l’auteur !)

Publicités

2 réflexions sur “(Sacred) In the ordinary (Teen wolf ; Slash ; Ang)

  1. Ah, l’UST… *soupire* (je suis trop jalouse de cette auteur)
    En fait, le titre résume parfaitement la fic et, même s’il n’y a pas vraiment d’action, tout s’enchaîne bien. Je reste admirative.
    +1 pour la rec’.

    J'aime

    1. Le titre est absolument parfait. J’adore, en fait, quand le titre trouve son explication comme ça extrêmement tardivement dans une fic et que quand soudain il s’explique tu te dis : bon sang ! aucun autre titre au monde n’aurait pu convenir que celui-ci !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s