Five roads not taken (and one that was) (L’aigle de la 9e légion ; Gen / Slash ; Ang)

Five roads not taken (and one that was) (L’aigle de la 9e légion ; Gen / Slash ; Ang)


Couple / fiction centrée sur : Marcus Flavius Aquila / Esca Mac Cunoval

Five roads not taken (and one that was)

Auteur : Carmarthen
Genre(s) : « 5 choses qui/où … et 1 qui/où » fic, Réalité alternavite, angst, Deathfic, destinée foireuse. J’ai parlé de l’angst ? Angst !
Rating : PG-13
État : achevée (env. 9.000 mots)
Connaissance du fandom : Indispensable
Spoliers : tout le film/roman
Particularité : recueil de 6 one-shots complètement indépendants les uns des autres (mais liés quand même). Possède également une traduction en russe (que je n’ai bien sûr pas lue ! :D). Le lien est donné dans la fic, pour les intéressés.

Résumé : This is a Five Things Plus One story about ways that Marcus Flavius Aquila and Esca son of Cunoval might have met, and fortunately did not–and one way they did, which went rather better. Basically a set of depressing canon-era AUs plus some happiness.

Résumé du 1er one-shot : In this lifetime, Centurion Marcus Flavius Aquila’s first command post is to the Sixth Legion Victrix, posted near Eburacum. It is the sort of post given to a man who has always been a good soldier, but whose father’s name is blackened. And in the course of his duties, he happens upon the evidence of a tragic uprising some years back…

Avis : J’adore véritablement les fics « 5 choses… et 1… » parce que, quand elles sont réussies, elles sont percutantes et chargées en émotion. Si je suis ici, c’est bien entendu que c’est le cas de celle-ci, même si à mes yeux, 2 des one-shots sortent particulièrement du lot (ou, sans doute, est-ce que j’y ai simplement été plus sensible). Le 1er et le 5e one-shot ont ce point commun que Esca et Marcus ne se sont même jamais rencontrés car l’un est mort bien avant que leur chemin ne se croisent (ils se rencontrent dans les one-shots 2, 3 et 4 mais ça se finit toujours de façon dramatique). Et pourtant, on ressent puissamment la présence de l’autre et on devine, en filigrane, et au sein de l’univers hypothétique propre à chacun de ces courts UA, ce qui aurait pu être. Et ça fait délicieusement mal. Les one-shots 1 et 5 m’ont vraiment pris aux tripes (mais ça va, je suis devenue experte dans l’art de pleurer dans les transports en commun sans que personne ne s’en rende compte ^^; ) et c’est peut-être aussi ce qui explique que j’ai été moins sensible aux one-shots situés entre les deux. Il me fallait bien quelques minutes pour me remettre !

Le 6e et dernier one-shot, celui qui finit bien !, est comme un baume apaisant sur un coeur meurtri mais, toujours aussi bien écrit que les autres, il possède ses qualités propres qui l’aurait rendu agréable à lire pour qui aime le fluff même s’il n’avait pas fait suite à 5 one-shots d’angst pur.

À ma connaissance, il n’existe pas de traduction française de ce texte.
(Si vous aimez cette fic, plutôt que de le dire ici, dites-le à l’auteur !)

Publicités

Une réflexion sur “Five roads not taken (and one that was) (L’aigle de la 9e légion ; Gen / Slash ; Ang)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s