La falaise de craie (original, gén, fr)

La falaise de craie (original, gén, fr)


LA FALAISE DE CRAIE

Auteur : Bernard Hananel
Nouvelle
Genre
: introspection et questionnements métaphysiques option « romance ».
Rating : K+.
Etat : terminé.

La falaise de craie, one-shot, 12 000 mots.
disponible sur atramenta.

Résumé :

Elle sort un livre. Je me penche un peu pour lire le titre. Je me racle la gorge, je lui demande : « C’est bien ? »
Elle me répond : « C’est triste, mais passionnant. »
Je la trouve belle, fragile, limpide comme du cristal, brûlante comme un rayon de soleil. Ce livre, je l’ai écrit pour elle. Je dis : « J’en suis l’auteur. »
Alors, elle me regarde vraiment… elle a des yeux magnifiques. Je lui souris. Lentement, elle lève le bras vers mon visage, me touche la joue, sa main est un archet, ma barbe naissante les cordes d’un violoncelle. Elle me parle, je sais qu’elle invente les mots. Je lui réponds et elle comprend mon langage. Elle ne terminera jamais le livre, je vais lui raconter cette histoire avec des caresses et j’inventerai une nouvelle chute pour que la fin n’existe pas.

Avis :

« La falaise de craie » est une histoire qui s’interroge. Pourquoi ? Pourquoi écrire, pourquoi commencer, pourquoi continuer ? Quel est le moteur qui nous fait avancer ?
C’est l’histoire d’une quête au bord du monde. Une quête intérieure.
C’est l’histoire d’un amour.

Arrivée à ce point, je pourrais m’étaler sur des considérations techniques, souligner l’excellence du style ou détailler la construction crescendo de l’intrigue, mais peu importe, en définitive. Plongez-vous dans ce texte, les mots parlent d’eux-mêmes. Laissez-vous porter par leur puissance, laissez-vous entraîner par le flux des événements. Le ressac des questions et réponses éclabousse tour à tour l’écrivain et son œuvre, le créateur et sa muse, l’illusion et la réalité.

Au bout du chemin se trouve une falaise. Une falaise de craie.
Il est des questions qu’il ne faut jamais se poser.

Conclusion :
Parce que la Bretagne est belle,
parce que le bonheur est éphémère,
parce que ce monde est fou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s