Trois ans (originale, yaoi/slash, fr)

Trois ans (originale, yaoi/slash, fr)


Trois ans

Auteur : Meriwether Reiv Castellein.
Fandom : Fiction originale.
Rating : 18+.
Genre : Violence, Angst.
Statut de la fic : Terminée (trois chapitres, +/- 24 000 mots).
Langue : Français.

Résumé : « Nous ne faisons pas l’amour. Nous ne baisons pas non plus. C’est du sexe, oui, mais ça s’arrête là. » Haine et amour de la haine. Boy’s Love.

Avis de Skytten :

Euh, pour être honnête, ma première réaction a été de vouloir fermer la page après avoir lu le premier chapitre. J’avais peur que ce soit une histoire d’amour-haine un peu clichée ou les personnages finissent par s’avouer leur amour et faire comme si rien ne s’était passé… Qu’est-ce que j’ai eu tort !

Il n’y a vraiment que de la haine pure et dure entre ces personnages. Les émotions sont complexes et décrites avec beaucoup de soin. Le narrateur a une façon de s’exprimer qui est très directe et même un peu choquante par moments. L’auteur fait passer beaucoup de choses dans son écriture même si elle apparaît simple au premier abord. Même si on en sait très peu sur le personnage principal, par exemple, on peut avoir facilement un aperçu de sa personnalité en voyant comment il décrit ses émotions, ce qui l’entoure, etc… C’est un aspect qui m’a beaucoup plu, car je pense que ça rend le résultat plus crédible. On plonge rapidement dans cette atmosphère de haine et d’attirance malsaine.

Le seul bémol à mon avis est l’intensité de la violence… Elle s’insère naturellement dans le contexte, mais les âmes sensibles (comme moi) auront sûrement du mal avec certains passages. Malgré tout, le texte est agréable à lire et la fin est poignante. Cette lecture m’a laissée dans un état de choc. Je ne pensais pas être capable de m’attacher autant à de tels personnages.

Extraits (chapitre deux) :

Extrait 1

Nous nous échouons pratiquement dans son lit. Les ressorts émettent un grincement plaintif sous ce poids inattendu, le poids de mon corps sur le sien. Je n’attendais que ce moment depuis hier ; l’occasion d’apaiser pour quelques heures la frustration en moi, de confronter quelqu’un capable de me tenir tête. L’occasion de souffrir et de faire souffrir jusqu’à ce que je ne ressente plus qu’une torpeur grisante. C’est pour ça que je suis ici, après tout. C’est tout ce qui m’importe. Nourrir ma haine et savourer celle de Swann.

Extrait 2

J’aime sentir le tremblement dans ses bras alors que ses muscles peinent à me retenir. J’aime qu’il se défende, qu’il s’efforce de contenir mes élans. L’irrégularité de notre respiration, les protestations du matelas alors que je m’appuie sur mes genoux pour me rapprocher de lui. La chaleur, l’adrénaline. La douleur qui résonne en nous à chaque fois que nous n’arrivons pas à esquiver. Demain, nous serons sans l’ombre d’un doute couverts d’hématomes, mais cela ne nous empêche pas de continuer avec encore plus d’ardeur. S’il n’y avait aucune lutte, aucune ecchymose, aucune insulte proférée avec venin entre nos dents serrées, ce ne serait pas pareil. Ce ne serait pas nous. Cette haine et cette violence nous sont aussi nécessaires que l’eau ou l’oxygène.

Publicités

Une réflexion sur “Trois ans (originale, yaoi/slash, fr)

  1. Fiction très troublante, en effet.
    Le principe du « nous nous rencontrons pour nous battre et laisser s’exprimer notre haine l’un de l’autre pendant que nous couchons ensemble » m’est totalement obscur, je dois le dire, mais la qualité de l’ensemble permet de passer au-dessus. Et, ce texte étant écrit intégralement selon le point de vue de l’un des personnage, il est laissé au lecteur toute l’amplitude qu’il veut pour juger de l’aveuglement – ou non – de ce personnages, et interpréter différemment ce mot « haine ».
    Le récit est très violent, en tout cas, mais il est effectivement aussi troublant, touchant et très bien écrit.
    Avec un avertissement clair : fiction pour lecteurs avertis !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s