Counterpoint (Hunger Games, Hét, Ang)

Counterpoint (Hunger Games, Hét, Ang)


 Couple: Gale/Johanna

Counterpoint

Auteur: hewhoistomriddle
Genre: Hurt/Comfort
Rating: 13+
Etat: One Shot
Connaissance du fandom: Indispensable

Résumé : Rebuilding after a war.

Avis:  Cette fic nous livre un portrait très réaliste de Johanna à travers divers moments de sa vie.  Le personnage reste tel qu’on le connaît dans les livres sans jamais tomber dans les clichés.  Gale aussi respecte très bien le canon. L’auteur apporte de la profondeur à ces deux personnages secondaires.

Leur relation est vraiment très bien écrite. C’est une évolution lente et très réaliste pour eux. L’auteur ne transforme pas Johanna en grande romantique et ne fait pas disparaître les sentiments qu’à Gale envers Katniss en un coup de baguette. Ils ne sont pas automatiquement heureux et « guéris » parce qu’ils sont ensemble. Ils sont tout simplement eux.

J’aime bien le style de l’auteur. Je vous mets un extrait:

Deceiving. A shell. Well, she could at least admit that was true. Two things never brought up were sacrifice and suffering, how much you could lose, how much you could live through. He should try out her life and see if he comes out functional. Deceiving and emptying herself out are the only ways Johanna knows to survive in the arena of the mind. Because the mind remembers, all the sorrow and hurt of being uprooted. The mind remembers.

Publicités

Une réflexion sur “Counterpoint (Hunger Games, Hét, Ang)

  1. J’ai beaucoup aimé, le style, l’histoire, le respect des personnages… Tout y est.
    L’idée de prolonger l’histoire avec ces deux âmes torturées, à vif, qui finissent par s’accrocher l’une à l’autre.
    Le style est simple sans être simpliste. L’alternance des saynètes passé/ présent donnent un éclairage et un dynamisme bien pensé au récit. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé en découvrir plus sur le passé de Johanna, le passage de la jeune fille aux larmes faciles à la guerrière que personne n’attendait sous le regard de Gale. Et comme tu le dis très bien, l’évolution des personnages est lente et réaliste.
    Le passage que tu as choisis est d’ailleurs un de mes préférés avec les mots de la fin…
    « Someone once told her that the world broke your heart again and again and again until it stayed open. Maybe that’s the case. Maybe that’s the point ».
    Il y a définitivement un rythme et un souffle qui se dégagent de ces quelques mots. Et une fin en demi-teinte des plus justes.
    Merci de m’avoir fait découvrir cet auteur, j’irai sûrement faire un tour sur ses autres histoires.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s