Shock & Awe (Cut & Run series ; Slash ; Ang)

Shock & Awe (Cut & Run series ; Slash ; Ang)


Couple / fiction centrée sur : Nick O’Flaherty / Kelly Abbott

Shock & Awe

Auteur : Abigail Roux
Genre(s) : PWP, amitié, première fois
Rating : MA / NC-17
État : one-shot (env. 6.700 mots qu’on ne voit absolument pas passer !), enfin en quelque sorte (cf. « Particularités »)
Connaissance du fandom : Inutile si vous n’êtes là que pour le sexe à Indispensable si vous voulez profiter du contexte
Spoliers : Touch & Geaux (tome 7) inclus (enfin, je ne l’ai pas encore lu et ça ne m’a pas dérangée outre mesure)
Particularité :
1) techniquement, il s’agit d’une fic originale et pas d’une fanfic puisque son auteur est également celle des romans.
2) après avoir rédigé cette fiche de recommandation, je me suis aperçue que le texte n’était pas tant un one-shot qu’un extrait d’une nouvelle portant le même titre et qui est, elle, payante. Après consultation avec l’équipe FINTE, il a été décidé de conserver cette fiche puisque cet extrait se tient tout à fait en tant que one-shot.
3) la nouvelle en question est le premier tome d’une nouvelle série de romans (à venir, du moins a priori) centrée sur les autres membres de l’unité spéciale de Marines (nommée « Sidewinder », soit « Crotale ») dont Ty faisait partie
4) À ce jour, l’auteur propose gratuitement deux autres courts textes sur la série : Dine & Dash (pur PWP Zane/Ty, vrai one-shot cette fois) et Bait & Switch (en l’absence de Ty, en mission dangereuse pour plusieurs mois, Zane et Nick essaient de sympathiser ; tout comme pour Shock & Awe, j’ai appris après la lecture qu’il ne s’agit que d’un extrait mais là encore, il se lit tout à fait comme un one-shot. Le texte entier se trouve intégré dans la nouvelle Shock & Awe).

Résumé (extrait) : Nick pushed up and tugged at his shirt with his free hand, yanking it over his head and throwing it aside. Kelly ran his hand up Nick’s chest, fingers barely grazing, tentative. He was an odd mixture of bold and uncertain. Nick didn’t know why that turned him on, but it did. He’d never been with anyone for their first time. He’d certainly never been with a friend.

Avis : Je ne vous parlerai pas de l’ambiance ni du respect de l’univers et de ses personnages, ce serait ridicule puisque le texte a été écrit par l’auteur d’origine ; si vous aimez déjà les romans, vous retrouverez ici tout ce qui vous plaisait déjà dans ceux-ci… ainsi que certains de leurs défauts. Je pense en particulier à la façon dont les personnages se retrouvent à coucher ensemble : en effet, on retombe en plein dans le cliché du « je suis hétéro mais si c’est toi, ça va »… qui est exactement celui déjà utilisé dans le 1er tome pour caser Ty et Zane ensemble. À la différence qu’ici, il ne s’agit pas de coéquipiers qui s’insupportent mais n’ont pas d’autres choix que de travailler ensemble mais bien d’amis dont les liens ont été forgé par la guerre et les épreuves.

C’est cette complicité ici qui m’a vraiment séduite (et fait passer outre le cliché sus-mentionné qui personnellement me met mal à l’aise pour son sous-entendu — assez fort dans les romans et dans ce texte-ci — du « aucune femme ne peut satisfaire sexuellement un homme aussi bien qu’un autre homme et si seulement les mâles qui se croient hétéro essayaient, ils réaliseraient tous qu’en fait ils sont homo parce que c’est tellement mieux »), complicité qui se ressent non seulement par les gestes mais également par les dialogues, avant et pendant les scènes « d’action ». Là où la majorité du temps, les dialogues se limitent à « oh oui, encore, plus fort, prends-moi grand fou ! », ici toute la personnalité des personnages et l’intimité qu’ils partageaient déjà est mise en lumière et s’éclaire sous un nouveau jour ; c’est ce qui fait que ça fonctionne et qu’on lit leurs ébats avec tour à tour un sourire amusé ou attendri. En plus, la scène de sexe est hot. Que demander de plus ?

Petit extrait n°1 :

“Is the rest of it like that too?” Kelly asked.

Nick ran his teeth across his lip, beginning to nod. “Isn’t it always if you have the right dance partner?”

Kelly stared at him, finding himself nodding. Jesus, was it possible he was considering Nick O’Flaherty a dance partner right now? Yes. Yes, he was.

“You’re not going to ask me to fuck you now, are you?” Nick asked, deadpan.

Kelly began to laugh. “The thought was crossing my mind.”

Nick’s smile faded. “Are you serious?”

“Sort of. You got the engine revved a little.”

Nick rolled his eyes and turned toward the stairs. “Put him back in the garage then. I don’t drive automatics,” he said as he thumped down the stairs.

Petit extrait n°2 :

Kelly reached across the space between them and brushed his fingers over Nick’s knuckles. There was a scar on the back of Nick’s hand that still displayed the dots where Kelly had stitched a gash in the field. Kelly’s fingers ran across it. There were half a dozen other places on Nick’s body that Kelly had stitched up over the years. Nick knew his hands well. He’d never seen them as anything but healing hands, though, not until the moment Kelly’s fingers had clutched at his shirt and pulled him closer as they kissed.

À ma connaissance, il n’existe pas de traduction française de ce texte.
(Si vous aimez cette fic, plutôt que de le dire ici, dites-le à l’auteur !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s