Carnation (Naruto, hét, fr)

Carnation (Naruto, hét, fr)


Couple : Tenten x Neji.

Auteur : Rosie-chan.
Rating : 13+.
Genres : One-Shot/Amitié.
Connaissance du fandom : Inutile.
Note : Très bien~.
État (admin) : 7 chapitres, terminée.

Lien vers histoireCarnation.

Résumé :

C’était un oubli où les formes de la nuit épousaient parfaitement le liseré de l’horizon et enveloppaient chaque brin d’herbe. Les étoiles charmaient les différentes fleurs perdues dans l’immensité follement verte : coquelicots, marguerites, bleuets. Le terrain descendait en pente abrupte ; la falaise escarpée dominait une armée de conifères touffus, titanesques par leur taille. L’air embaumait de senteurs sucrées et florales ; chaque saveur des filigranes de l’air était accentuée par la rosée nocturne.La lune caressait du doigt les roches amassées çà et là, promontoires servant à mieux admirer le travail d’une nature préservée.

C’était un coin de paradis perdu, que les êtes humains ne se remémoraient point. Une sauvegarde de l’innocence, d’une pureté encore intacte, miraculeuse. C’était la représentation d’un passé tourmenté qui avait quitté le calme de sa douleur pour qu’un sourire restât éternellement tel qu’il était.

**

Trois blessés. Deux déchirés. Un supplicié.

Quand il se rend compte que finalement, on peut trouver soi-même la force de s’en sortir.

Et que c’est humain d’espérer.

Neji & Tenten & Lee.

OS en plusieurs parties car trop volumineux.

Avis de : Silver Fang

Suggestion musicale pour la lecture  : You are my sunshine, de Jamey Johnson, Twiggy Ramirez & Shooter Jennings.

Un très joli texte, emprunt de poésie et de sentiments profonds livrés à juste dose. J’ai beaucoup aimé ma lecture, même si pour être totalement honnête, la raison de la tristesse – et l’isolement – de Neji aurait besoin d’être revu, temporellement parlant. Car si « ça » s’est passé lorsqu’il était tout jeune, lorsqu’il fût absent – des années plus tard et toujours à la même période qui plus est – Tenten aurait dû savoir ou alors n’aurait pas dû se poser tant de questions ni avoir ressenti une telle trahison.

Mais c’est un petit « hic » aisément pardonnable.

Pour en revenir à Neji : il est dépeins à son meilleur – ou son pire, tout dépendra de votre vision –  et on ne peut qu’éprouver une tendresse infinie lorsque l’on comprend sa détresse.

C’est une histoire « adulte » qui n’est pas une romance, même si on en devine quelques traits, elle est (si on en oublie cette question de temps) plausible ; réelle.

Je vous souhaite donc une bonne lecture !

Fiche issue du : Grimoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s