The Road is so Far (Supernatural, slash, fr)

The Road is so Far (Supernatural, slash, fr)


Couple : Dean/Castiel.

Titre : The Road is so Far.

Auteur : Dupond et Dupont.
Fandom : Supernatural.
Statut : OS Complet.
Nombre de mots : 34 600.
Rating : M.
Langue : Français.
Genres : Aventure, drame et slash.

Résumé : 2014. L’Apocalypse. Dean n’était pas préparé à cela. Ni à devoir faire face à cette version de lui implacable et à ce Cas désillusionné. (Destiel, reprend l’épisode The End [E04S05])

Couverture : par Kedralyn.

Avis, par Andersandrew : Pourquoi vous devez absolument lire cette fic ?

– L’épisode The End est un des épisodes les plus marquants de la saison 5. C’est l’occasion de voir les personnages sous un aspect différent : Dean plus dur, plus impitoyable, et surtout complètement bousillé par ses pertes, et un Castiel limite dément se roulant dans le stupre et les drogues pour oublier sa condition d’être humain. Cet univers alternatif est en soi intéressant, mais ce qui l’est d’autant plus, c’est le regard que porte le Dean-du-passé sur les changements qui ont eu lieu.

Dans cette fic, les personnages sont ainsi davantage développés, ainsi que leurs interactions. J’avais vraiment envie d’en savoir plus sur cet univers, sur ses personnages, et sur leur vécu qu’on ne verra jamais, car Dean a choisi un chemin différent.

Cette fanfiction, à ce niveau, est assez réaliste, et j’ai retrouvé l’atmosphère à la fois énergique et défaitiste de l’épisode.

– Dans la série, comme je le soulignais plus haut, c’est le regard de Dean-du-passé qui importe. Dans cette fanfiction, il y a une alternance de points de vue. Cela permet de voir les problèmes relationnels, les conflits, sous trois angles différents : celui de End!Castiel, End!Dean, et Dean-du-passé. Finalement, les trois se rejoignent pour ne former qu’une seule et même relation.

– C’est un peu romantique, mais j’aime l’idée qu’une relation puisse s’épanouir au milieu du chaos. Avec sont lot de difficultés – je trouve le déroulé très subtil, sans drama inutile ni eau de rose –, de douleur, d’attente et de maturation. Finalement, cette fic est réellement mature, elle montre un monde qui s’effondre, et une relation qui a mis du temps avant de devenir ce qu’elle est au début de la fic, et ce qu’elle devient par la suite, dans une lente évolution dont on a l’impression que les prémisses étaient déjà là au début. Le but de l’épisode (envoyer Dean dans le futur), devient l’élément provoquant le changement également dans le futur, alors qu’à la base c’est le passé qui aurait dû être influencé.

Il y a donc en quelque sorte cette idée de destins liés qui sont bouleversés par un événement inattendu, qui me plaît beaucoup.

– Les psychologies des personnages, grâce aux différents points de vue, sont bien développées.

– L’écriture sort assez de l’ordinaire, je trouve. Elle est plus littéraire, sans être pour autant inaccessible, mais c’est un trait que je voulais souligner. On sent aussi une certaine maturité dans l’écriture de cette fiction.

– Du porn, bon sang, DU PORN ! La romance, c’est beau, c’est adorable, mais le porn, ça c’est intense, ça transcende l’ambiance apocalyptique et la fin de l’épisode que l’on connaît déjà. C’est bon et bien fait, ça n’arrive pas comme un cheveu sur la soupe, c’est bien introduit, ce n’est qu’une petite portion de la fanfic, mais c’est très bien écrit. C’est tendre, chaud, un peu maladroit, et passionné, et finalement c’est peut-être même les préliminaires qui m’ont le plus plu.

Extrait :

« Tu en veux ? »

Il ouvrit la bouche pour refuser, mais Cas s’était déjà avancé. Ses lèvres n’étaient qu’à quelques centimètres des siennes et l’ex-ange lui souffla délicatement dans la bouche entrouverte. Cas s’écarta promptement alors que Dean toussotait. Il n’avait fumé qu’à quelques reprises durant sa vie, pensant son adolescence, se cachant de son père. John l’avait bien évidemment du, mais sa réaction avait été à la fois étonnante et parfaitement prévisible :

« Pas à côté de Sam, pas dans la voiture. »

Puis il avait ajouté, comme si Dean allait sortir des seringues d’héroïnes de son sac :

« Le travail qu’on fait nécessite tous nos sens en alerte, notre appréhension du monde et notre clairvoyance, un moment d’égarement et c’est la mort assurée. Certains peuvent être tentés, pour se tenir éveillés, pour rendre la chose plus facile, mais ce n’est jamais la solution. Jamais, fils. »

Et, comme la plupart de ce que John Winchester disait, Dean avait obéi. Parce que c’était du bon sens après tout. Et puis il n’en eut soudainement plus rien à faire. Parce qu’il était dans un univers parallèle probablement inventé de toutes pièces par un connard d’ange mégalo, qu’il était assis tranquillement alors que dans la pièce d’à côté, un nombre indéterminé de femmes se touchaient et qu’il pouvait parfaitement fumer de l’herbe avec Cas sans que cela ne soit plus étrange.

Il attendit que Cas tire encore une fois sur le cône avant de tendre la main pour le demander. Le hippie le lui donna avec un sourire en coin. Dean sentait son regard peser sur lui. Il tenta d’agir normalement alors qu’il portait le joint à sa bouche et aspira. La fumée emplit sa bouche, envahit sa gorge et il crachota. Cas rit. C’était un son étrange, plus sincère que le premier entendu par Dean, moins douloureux.

Dean tourna son regard vers lui. C’était Castiel. Pas son Castiel, mais c’était lui.

Points faibles : Le début est un peu lent car il suit l’épisode, afin de mieux cadrer avec la série. Et personnellement, le court trip psychédélique de Castiel pendant la scène de sexe m’a un peu gêné, mais comme ce n’est que quelques phrases, ce n’est pas si grave.

Fiche issue de : Rec Rec Rec.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s