A Pair of Ragged Claws (Charmed ; Gen ; Ang)

A Pair of Ragged Claws (Charmed ; Gen ; Ang)


Fiction centrée sur : Chris Halliwell, les soeurs Halliwell & Leo, une OC

A Pair of Ragged Claws

Auteur : Cunneware
Genre(s) : UA, Chris!revelation fic, angst, violence, drame
Rating : T+ (pas tout à fait M)
État : complet (47 chapitres; 140.000 mots)
Connaissance du fandom : Conseillée à Indispensable
Spoliers : majoritairement sur la saison 6 avec quelques références aux saisons 7 & 8 je crois (notamment le nom des futurs conjoints de Phoebe et Paige)
Particularité : en cours d’histoire, l’auteur mentionne une future séquelle ; celle-ci n’a finalement pas été écrite mais les chapitres 46 & 47 font plus ou moins office de puisqu’il s’agit d’un très long épilogue

Résumé : The Charmed Ones mistrust their new whitelighter from the future. But when a portal catapults a mysterious stranger from the future into their midst, they experience a side of him none has ever imagined.

Avis : cette fic présente des qualité similaires à une autre fic Charmed que j’ai recommandée ici (A company man), à savoir un Chris plus sombre et marqué par la guerre qu’il a mené toute sa vie contre le tyran qu’est son frère aîné, des réactions plus posées et crédibles de la part des Halliwell d’une part et de Chris d’autre part, lorsque le secret de ce dernier est enfin dévoilé, etc. Le traitement est, bien sûr, différent et propre à l’auteur, sinon je ne prendrais pas la peine de vous recommander également cette fiction-ci.

L’auteur s’éloigne quelque peu de l’univers d’origine en ce qui concerne la magie (allant jusqu’à dire, plus ou moins, que les sorts avec des rimes sont d’un niveau assez basique :D) – on aimera ou pas – mais ne s’attarde pas trop dans le détail sur les sorts eux-mêmes (je crois qu’on n’a droit qu’à un seul sort-poème, le reste du temps, les personnages lancent des sorts et on voit simplement le résultat). C’est presque dommage, d’ailleurs, qu’elle n’ait pas davantage développé son concept d’ajout numérique aux sortilèges… Un point que j’ai cependant apprécié est le fait que lancer un sort puissant et difficile soit fatiguant. La magie, ici, est considérée comme un flux d’énergie et lorsque l’on vide ses batteries, il faut du temps pour se recharger.

Un autre point important qui m’a conquise est le personnage de Hand, une OC vraiment intéressante et indispensable au scénario, qui dans ses interactions avec Chris, Wyatt et les sœurs Halliwell, apporte la touche qui démarque cette fic des autres. À noter que l’auteur évite avec élégance d’en faire une Mary Sue là où d’autres auraient dérapé sur cette pente savonneuse.

Pour finir dans le positif, un bon point pour la gestion de « l’après » que j’ai rarement vu jusqu’à présent avec au minimum la mention de questions qui méritaient d’être soulevées, au mieux le développement de la résolutions de elles-ci dans le récit.

Enfin, les points qui fâchent : même s’il faut relativiser leur nombre par rapport à la longueur de la fic, la fréquence des fautes de frappe me paraît un peu trop élevée. Ça alterne entre les lettres qui manquent (ee pour eye), les lettres inversées (issters pour sisters) ou les espaces mal placées (mots collés ou des hers isters pour her sisters). Par moment, c’est franchement pénible mais accrochez-vous car la fic vaut quand même largement le coup.

À ma connaissance, il n’existe pas de traduction française de ce texte.
(Si vous aimez cette fic, plutôt que de le dire ici, dites-le à l’auteur !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s