[Webcomic] Stellie, la pirate de l’espace (Albator, gén, fr)

[Webcomic] Stellie, la pirate de l’espace (Albator, gén, fr)


STELLIE, LA PIRATE DE L’ESPACE (Uchuu Kaizoku Captain Mayu)

Auteur : Noir Papillon
Fandom : Albator
Connaissance du fandom : pas spécialement, non… ‘fin, il y a quand même des références (à l’univers étendu, en plus), mais a priori ça ne devrait pas être un problème.
Genre : sci-fi à tendance dystopique, options « space opéra », « pirates », « critique sous-jacente de la société » et « next gen ».
Rating : on va dire T.
Etat : en cours.
Personnages : Stellie. Mais si, vous savez, la gamine aux cheveux bleus ?

Stellie la pirate de l’espace, bande dessinée, 11 chapitres, en cours. Disponible sur le site perso de l’auteur, que l’on retrouve également sur Deviantart.

Résumé : Des années après le combat épique d’Albator contre les Sylvidres, voici qu’émerge un nouveau groupe de pirates !

Avis : Projet datant de 2008 et poursuivant tant bien que mal son chemin au gré des humeurs de son auteur « Stellie, la pirate de l’espace » (UKCM pour les intimes) est une fanfiction au format bande dessinée, ce qui est suffisamment rare dans le monde de la fanfic pour que je le mentionne ici. Je laisse maintenant la parole à l’auteur parce que j’ai la flemme de faire un résumé et qu’il avait très bien présenté son idée à l’époque :

Le gouvernement terrien commémore la victoire dix ans auparavant sur le terrible pirate de l’espace depuis porté disparu, et ce grâce à l’utilisation astucieuse de sa seule faiblesse, la petite Stellie. Par précaution, au cas où le pirate referait surface, la jeune fille a été tout ce temps retenu prisonnière dans une prison orbitale. Mais il subsiste un étrange grain de sable, une autre fille ayant autrefois connu Stellie à l’orphelinat, et lui ayant promis une amitié sans faille. Contrainte à se cacher depuis son adolescence à cause de certaines « particularités », elle va tout faire pour la tirer de là. Hime Kitty Okita possède la faculté innée de se transformer en chat. Elle est issue d’une union entre un extraterrestre homme-chat et une humaine, ce qui fait d’elle un crime contre l’humanité en soi. Kitty a vécu ces dernières années dans une vieille bibliothèque abandonnée, un endroit désuet depuis que toutes les informations sont informatisées et centralisées… donc si aisément contrôlées. Dans toutes ces merveilles de papier, Kitty a retrouvé une information précieuse, qui lui permettra, peut-être, de libérer son amie. La prison est en réalité…

UKCM est une fanfic atypique de par son format, dotée d’un scénario prometteur même si l’idée de base reste somme toute très classique (la genèse d’un nouvel équipage pirate), et que les protagonistes reprennent des archétypes classiques eux aussi. Néanmoins, l’auteur se fait plaisir, tant sur le traitement graphique qu’en y glissant des allusions à d’autres fandoms (et aussi parfois à l’actualité politique, mention spéciale aux bandeaux défilant lors des informations télé), et les nombreuses questions qui sont posées au cours de ces onze chapitres laissent présager le meilleur pour la suite.

D’un point de vue « dessin », on retrouve sans peine l’univers d’Albator, ses filles longilignes et ses nains difformes aux têtes patatoïdes, le tout agrémenté de la touche personnelle de l’auteur. Le style évolue au fil des planches (principalement parce que la production est très étalée dans le temps), mais se fixe plus ou moins au chapitre 4. Les planches quant à elles alternent entre scènes d’action et scènes plus légères, la mise en page est soignée, certaines trouvailles graphiques sont de toute beauté.

Ma seule crainte, c’est que ce travail reste inachevé et que les portes ouvertes par l’auteur ne soient jamais refermées. Mais a priori, il a repris ses crayons après une longue période d’inactivité et il semble tenir le rythme…

https://i0.wp.com/inarcadia.free.fr/images/finte/stellie.png

Conclusion : Parce qu’on ne trouve pas assez de fanfic en bande dessinée. Parce que vous avez envie d’une scène de combat bien sanglante. Parce qu’un robot chanteur. Parce que de jolies filles toutes nues. Quelle que soit la raison qui vous motive, « Stellie, la pirate de l’espace » est une BD à découvrir.

Publicités

Une réflexion sur “[Webcomic] Stellie, la pirate de l’espace (Albator, gén, fr)

  1. C’est super bien !!!

    Je suis épatée par le style, vraiment. Mon visionnage des épisodes d’Albator date d’il y a des années, même si on en revoit parfois des dessins/des morceaux, mais j’ai retrouvé sans peine le style et même l’ambiance , en effet. Et il y a en plus un aspect « comic » mêlé (l’univers sombre avec les écrans d’infos, les onomatopées pour les bruitages, la gestion du noir dans les ombres…) qui rend vachement bien.

    Au début, avec le micro prologue avec la super phrase écrite en trop petit et se voulant poétique m’a fait un peu peur, mais ça n’a duré qu’un instant parce qu’on entre dedans juste ensuite. L’histoire est bien et il y a aussi des techniques narratives au niveau de la manière dont est construite la BD qui sont vraiment chouettes. Et, oui, les références diverses sont top. Les bandeaux publicitaires des infos : excellents !!! Le nom de la prison : Alka-13. Jusqu’au premier ministre qui ressemble « étrangement » à notre précédent président…

    Les méchants qui parlent en SMS, c’est drôle, mais il faut un peu d’adaptation, toutefois (mais je ne suis pas douée avec le SMS, aussi).

    Et c’est vrai que ça se lit sans même connaître le fandom.

    Bref, super bien ! Je plussoie amplement tout ce que tu as dit dans ta recommandation.
    Et un grand merci :).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s