Futari no distance (Le voyage de Chihiro, hét, fr)

Futari no distance (Le voyage de Chihiro, hét, fr)


Fiction centrée sur le couple : Chihiro/(Ko)Haku.

Futari no distance

Auteur : Cassye.
Genre(s) : Romance, surnaturel.
Rating : Tout public.
État : One-shot.
Connaissance du fandom : Indispensable.

Résumé : Quand le monde de l’Invisible et celui des Hommes se rejoignent, le temps d’un encens qui se consume…

Avis:

Avec Futari no distance, l’auteur se base sur la promesse de Haku faite à Chihiro de se revoir un jour. La trame de l’histoire se place quelques années plus tard, alors que Chihiro est devenue une lycéenne banale et qu’elle recherche encore et toujours l’ombre de Haku dans chaque garçon qu’elle croise. Ce que j’ai apprécié dans cet OS, c’est la façon dont Cassye permet à Chihiro se revoir Haku, ainsi que le traitement de leurs sentiments. Je pense que c’est là, l’un des gros points forts de ce texte.

Au niveau des personnages, l’auteur a essayé de rester au plus proche de leur caractère original et si elle y parvient plutôt bien avec Chihiro, elle semble avoir eu un peu plus de mal avec Haku bien qu’elle le reconnaisse elle-même. Haku est un personnage assez spécial et je pense qu’elle a tout de même réussi à rester dans les grandes lignes de son caractère. Leur personnalité n’est pas la seule chose qu’elle a réussie à rendre réaliste, leurs descriptions physiques, surtout celle de Chihiro, sont conformes à ce qu’on pourrait attendre des personnages après quelques années de séparation.

Stylistiquement, l’auteur a tendance à surcharger ses phrases d’adjectifs qui alourdissent un peu sa narration, surtout au début qui demeure un peu poussif. Elle fait aussi des choix d’expressions un peu maladroites qui contrastent avec la qualité de sa plume dans d’autres passages. Ces éléments pourraient en rebuter quelques-uns à la lecture, ce qui est tout de même dommage. De plus, elle utilise parfois un vocabulaire propre à la culture japonaise et ne donne pas d’explications à ce sujet, ainsi il est difficile pour le lecteur de se faire une idée de ce dont elle parle, notamment pour les vêtements de Haku. On aurait apprécié avoir quelques notes en fin de chapitre concernant tout ça. Toutefois, son style reste assez fluide et facile à lire et ses idées sont vraiment bonnes, c’est pourquoi j’encourage tous les adeptes de ce petit couple à prolonger l’aventure avec cette courte histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s