[WebComic] Ephemeral (original, slash, fr)

[WebComic] Ephemeral (original, slash, fr)


Titre : Ephemeral
Auteurs : Shin et June en co écriture
Statut : en cours (trois chapitres, 40-50 pages par chapitre; update le dimanche) (Admin : actuellement, chapitre 4 terminé. Chapitre 5 à venir).
Langue : Français/Anglais
Genres : vie lycéenne, romance slash, dystopie, drame, un peu d’horreur, érotique, mystère
Warning/Rating : NC-17
De quoi ça cause ? : Zen fait des rêves dans lesquels il se suicide. La raison lui échappe, car dans l’ensemble, sa vie se passe bien. Il se prostitue pour avoir assez d’argent pour les faire vivre, lui et son frère jumeau Nii, il a plein de potes au lycée, il a même une aventure avec un type agréable à regarder, mais…qu’est-ce qui cloche dans cet univers ? Ses relations conflictuelles avec Kaz, son ex, qui ne supportait pas son « activité » ? Ou avec Alice, le nouveau petit ami de Kaz qui aime se travestir en fille ? Quand ce dernier est agressé, les soupçons se portent sur Zen…
Ou bien sont-ce les deux nouveaux élèves, dont l’un ressemble beaucoup à Alice, qui peu à peu font craqueler le monde de Zen ?
Finira-t-il par sombrer ?

Images choisies :
Avis, par Andersandrew : Pourquoi est-ce que vous devez absolument cliquer ?
Parce que j’aime beaucoup ce webcomics ? Oui bon, ce n’est peut-être pas une raison suffisante…
Quand on commence, on se demande sur quoi on est tombé. Rien que la couverture du chapitre un…qu’est-ce que ça veut dire, cet espèce de floutage sur les yeux ? Première page : le héros qui crève. Non, vraiment, Ephemeral fait tout pour surprendre son lectorat.
L’histoire de ce webcomics est une espèce d’OVNI complètement azimuté qui se balade entre plusieurs genres; quand on croit avoir affaire à une banale histoire de yaoi où le jeune se prostitue avant de trouver l’amour, on découvre des scènes un peu gores qui font froid dans le dos. Après, on a droit à une petite scène de sexe…et je trouve le rendu très froid en émotion. Il y a rarement de l’amour dans Ephemeral, et je pense que c’est voulu.
J’avoue que quand j’ai vu que le héros se prostituait, j’ai grimacé, surtout que le personnage a l’air de trouver ça presque normal; pas de panique ! C’est expliqué, d’une certaine manière, et finalement, le traitement n’est pas racoleur. Je ne crois pas que le fait que Zen se prostitue soit un élément qui fasse fantasmer grand monde, mais ça permet de forger le personnage et d’en approfondir le background.
Cela dit, hormis le héros, Ephemeral jouit d’une jolie galerie de personnages. Alors je ne vais pas dire qu’ils sont tous intéressants, car ils n’ont pas tous été exploités, mais ils sont plein de potentiel, et ceux qui ont été un peu creusés sont fascinants. Il y a Nii, le frère de Zen, qui est le pendant discret de Zen; on ne le remarque pas immédiatement, car il est très effacé, pourtant il voue un amour sans borne à son jumeau…peut-être trop. Kaz, l’ex de Zen, a un tempérament colérique, qui fait qu’on ne l’apprécie pas tout de suite; dans les extra, on découvre pourtant un personnage fragile qui essaye de tendre la main, mais qui a été blessé. Alice est l’élément cutie de la série, avec ses cheveux roses et ses habits de fille; évidemment, c’est le personnage qui va s’en prendre plein la gueule, on le sait, mais quand ça arrive, on ne peut pas s’empêcher d’être horrifié.
Bref, c’est plus original que ça en a l’air. Les rêves de Zen sont bourrés de symboles, les flash-back sont étonnants, et on oscille complètement entre les genres, sans savoir où se poser.
De plus, j’ai noté des améliorations graphiques au fil de l’avancée du webcomics; évidemment, me direz-vous, mais il fallait quand même le noter. Les illustrations couleurs sont magnifiques, faites à l’aquarelles pour beaucoup. Je recommande la galerie de Shin, puisqu’on peut y trouver plein d’aquarelles, avec du papier à grain et tout ! ^^
Points faibles :
Personnellement, je n’ai pas été pas convaincue par le dessin, au début, surtout la première page du chapitre 1, que je trouvais un peu racoleuse, pour le coup.
L’histoire est complexe, donc elle met du temps à se mettre en place; quand tu suis page par page, c’est un peu frustrant. Par contre, les update sont souvent de plusieurs pages à chaque fois, ce qui est quand même très cool.
Fiche issue de : Webco-mix.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s