Imperfect imperfection (Suits,Slash, Ang)

Imperfect imperfection (Suits,Slash, Ang)


Couple : Mike Ross/Harvey Specter.

Imperfect imperfection

Langue : Anglais.
Auteur :
Genre(s) : Romance, UA, Omegaverse.
Rating : 18+.
État : 7 chapitres.
Connaissance du fandom : Inutile.
Particularité: Omegaverse et Knotting.

Résumé : Mike Ross has never been comfortable with being an Omega. When he is called into an interview with Harvey Specter, Alpha, he is forced to re-evaluate all of his preconceptions.

Avis: Habituellement, je n’apprécie pas les UA dans des fandoms se passant dans notre univers. Autant, ça ne va pas me déranger qu’on transpose des personnages depuis un univers fantastique dans un autre, autant dans le sens inverse j’ai plus de mal. Sauf que… j’ai un faible pour l’omegaverse, je l’avoue.

L’omegaverse en quelques mots, pour ceux qui ne connaitraient pas : on se trouve dans un univers dans lequel la vie et les rapports des personnages sont régis par une dynamique proche de celle des animaux et qu’on y retrouve des castes : alpha, bêta et oméga. Les mâles (ou femelles) oméga ont des chaleurs pendant lesquels ils ne sont plus que des esclaves de leurs besoins désespérés de se reproduire avec un partenaire alpha. Autant donc le dire tout de suite, si le genre ne vous plait pas… pas la peine de tenter cette fiction puisqu’elle en exploite tout à fait le genre, jusque dans le knotting (c’est-à-dire comme les chiens, le sexe du mâle grossit à la fin du rapport pour rester plus longtemps dans son partenaire, et oui !). Bon, c’est pas le truc que je préfère dans le genre, mais il ne me dérange pas, ce qui a été le cas dans cette fiction.

Comme on peut s’y attendre, Harvey est un mâle alpha (reconnaissons que ça lui va tellement bien !). Bref, ses phéromones commencent à être hors contrôle et à provoquer des affolements. Il se voit donc obligé de faire appel à l’institut omega pour rencontrer un potentiel partenaire. De l’autre côté, on retrouve Mike, qui abhorre totalement son statut mais qui se trouve forcé d’aller à cet entretien. On rejoint donc ici l’histoire de la série, puisque Harvey fait passer des entretiens et que Mike va le surprendre par sa connaissance du droit.

Franchement, on y retrouve tout les bons classiques, tout ce qu’y fait qu’on peut aimer ce genre et me concernant, elle a appuyé sur tous les bons boutons, en m’évitant le côté viol, non-con que je n’aime pas du tout et qui est courant dans l’omegaverse. Ici, rien de tout cela, même si nos deux cocos perdent un peu les pédales à cause de leurs hormones, tout reste consenti et on est donc dans du 100% romance. L’auteur exploite également très bien la dualité entre la personnalité et les souhaits de l’omega et ce que ses hormones le poussent à faire.

Autant vous dire que je me suis régalée avec cette lecture (en me plongeant dans mon plaisir coupable à la lecture du genre) et que si vous aimez le genre justement et le fandom, vous allez forcement adorer cette fiction !

Publicités

2 réflexions sur “Imperfect imperfection (Suits,Slash, Ang)

    1. Il faut reconnaitre qu’elle appuie sur tous les bons boutons! D’ailleurs, je devrais en profiter pour te remercier, c’est grâce à ton entrée sur Amour de Fan que j’ai su que ce genre de fic s’appelait de l’omegaverse!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s