« Something there is that doesn’t love a wall » + suite (Mythologie nordique, hét, ang)

« Something there is that doesn’t love a wall » + suite (Mythologie nordique, hét, ang)


Persos/Couples : Sigyn, Loki, Sleipnir ; Loki/Sigyn.

Titre : Something there is that doesn’t love a wall (sur AO3, sur ffnet).

Auteur : Fialleril.
Fandoms : Mythologie nordique.
Statut : One-shot.
Rating : G / K.
Langue : Anglais.
Genres : Amitié / Romance.
Nombre de mots : 6644.

Résumé : « I have little love for walls, » Loki says. « They’re meant only to keep what’s interesting out, or worse, to keep the monsters in. » Sigyn, Loki, and Sleipnir, after the building of Asgard’s wall.

Note : Il y a une suite, où la romance entre Loki et Sigyn devient un peu plus concrète, The Raven and the Milkmaid. Mais elle se lit très bien toute seule.

Avis, par  Flo Nelja : Pourquoi j’adore cette fic :

Sigyn est adorable. Loki est fascinant. Il est absolument indigne de confiance, il adore manipuler les gens, et pourtant on voit totalement ce qui Sigyn lui trouve. J’adore leur jeu, la tension sexuelle non résolue, et leur relation en général. Aussi, les passages avec Sigyn et Sleipnir.
J’aime aussi beaucoup ce que fait l’auteur avec les capacités de shapeshifting de Loki. Pas seulement ce qui concerne Sleipnir, mais aussi ce que ça change pour Sigyn, quand elle ne sait pas et même quand elle sait que c’est lui, de lui parler sous une autre forme, de jouer un rôle, et le doute qui persiste toujours. J’aime aussi comment ça joue, juste un peu, subtilement, avec le genre de Loki.
Et bien sûr, toutes les discussions, par allusions et mots couverts, sur le futur d’Asgard, sur ce mur qui et censé les protéger mais met Sigyn mal à l’aise, sur le destin, sur les prophéties.
Ça n’a peut-être pas d’idée marquante au centre, mais c’est poétique, dense et subtil tout le long.

Extrait :

“How did you get in past the wall?” she wonders aloud, smiling at the horses and taking a seat well back from them amidst the straw. “I hope Heimdall’s wards didn’t give you any trouble!”

The mare nickers at her, and for a moment, Sleipnir looks up, startled by the sound, before returning to his dinner. His mother nuzzles him in apology. Sigyn can’t shake the feeling that she’s having an actual conversation with the horse.

“I know,” she says, “I don’t like the wall either. It feels too much like an ending.” She isn’t entirely sure what she means by that, but that’s the beauty of talking to a horse. She can be free in ways she never could with another person.

Fiche issue de : Rec Rec Rec.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s