Les souvenirs s’interprètent comme les rêves (Dr Who, gén, fr)

Les souvenirs s’interprètent comme les rêves (Dr Who, gén, fr)


Persos : Yana et Chantho ; Le Maître et le Docteur.

Titre : Les souvenirs s’interprètent comme les rêves.

Auteur : Flo Nelja.
Fandom : Dr Who (spoilers fin de saison 3).
Statut : Complète.
Nombre de mots : 1500.
Rating : PG.
Langue : Français.
Genres : Drame.

Résumé : Les rêves de Yana, les souvenirs du Maître; deux points de vue, une seule personne en réalité. Et quelques mensonges pour ne rien admettre.

Avis, par Andersandrew : Pourquoi vous devez absolument lire cette fic ?

D’une part, parce que ça parle de Yana (et de Chantho), qui sont des personnages secondaires, mais très importants pour la suite. Ici, ils sont bien exploités : on voit davantage leur relation, il y a une vraie amitié et une confiance entre eux, car Yana se confie à Chantho; et on trouve dans cette fic un Yana très tourmenté, à la fois gentil, et menteur.
D’autre part, parce qu’il y a le Maître (et le Docteur), pendant cette année que l’on ne voit pas dans la série, durant laquelle le Maître tient le Docteur prisonnier sous une apparence de gnome vieillie. Le Maître est ici tout en mauvaise foi et agressivité, fidèle à lui-même. Mais il est également en proie à un doute impalpable qu’il ose à peine exprimer en pensée, et c’est ce qui donne encore plus de piquant à cette fanfiction. Tous les sous-entendus, les non-dits.

J’aime aussi la façon dont le Docteur fait preuve d’humilité face au Maître, et comment il tourne les choses de façon positive.
Sinon, je trouve que c’est une fanfiction facile à lire, car très aérée de par sa mise en forme; c’est d’autant plus agréable que les dialogues sont intéressants, bien construits, et que l’introspection des personnages n’est pas lourdingue. Vraiment, c’est très bien écrit.

Extrait :

Les rêves continuent.

Ils se diversifient aussi. Ce n’est plus une guerre aussi étendue que l’espace et aussi longue que le temps. Mais des querelles plus personnelles et plus locales, à l’échelle d’une planète, d’une personne. De deux personnes, plutôt.

« Il y a le Maître, qui essaie de conquérir des planètes, et le Docteur, qui essaie de les sauver. Pour cela, ils utilisent beaucoup de plans alambiqués. Et de science. » La science est une bénédiction, vraiment. La science attend dans ses carnets. Mais ce n’est pas de cela qu’il veut parler à Chantho maintenant, seulement de ces aventures si immenses ou si dérisoires qu’il est impossible de faire semblant d’y croire, la planète qui transforme les gens en chats, le dinosaure cloné, les rencontres avec soi-même au travers du temps, et la relation compliquée de rivalité familière, d’inimitié affectueuse qu’ils partagent.

« Chan, lequel êtes-vous, tho ? »
Le pire est que Yana n’y a pas réfléchi. Cela ressemblait tellement à deux vies entrelacées. Il aurait préféré ne pas se poser la question pour ne pas obtenir, bien vivace encore, la réponse dans son esprit. Le plus cruel.

« Cela dépend des fois. » s’entend-il répondre à Chantho avec un sourire.

Points faibles :

A part que j’aurais bien aimé une suite, avec Chantho et Yana ? Avec le Docteur et le Maître ? Avec Lucy en guest ?
Le parallèle entre les points de vue est à mon sens bien expliqué, mais ça peut peut-être dérouter le lecteur de changer de point de vue, même s’il s’agit de la même « personne » (la notion de « personne » est ici discuté XD). C’est un sujet assez complexe.

Fiche issue de : Rec Rec Rec.

Publicités

Une réflexion sur “Les souvenirs s’interprètent comme les rêves (Dr Who, gén, fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s