In the Words of Ginevra Molly Potter + Destiny Redefined (Harry Potter, gén + hét, fr + ang)

In the Words of Ginevra Molly Potter + Destiny Redefined (Harry Potter, gén + hét, fr + ang)


Personnages : Ginny et Harry principalement, avec présence récurrente des autres personnages de la série.
Pairings :  Harry/Ginny, Colin=>Ginny à sens unique, Michael/Ginny, Dean/Ginny. Ron/Hermione.

In the Words of Ginevra Molly Potter
+ suite : Destiny Redefined
+ traduction de la première fiction : Dans les mots de Ginevra Molly Potter

Auteur : thejealousone.
Traducteur : ginny374.
Type : Saga (21 chapitres pour « Dans les mots de Ginevra Molly Potter« ). Terminées toutes deux.
Genre : Romance, mais c’est une réécriture du canon, donc on peut ajouter biographie et action/aventure.
Rating : 13+ pour la première et 16/18+ pour la deuxième.

Résumé de « In the Words of Ginevra Molly Potter« : The Autobiography of Ginny Weasley. Her point of view from book one to book seven and beyond, complete with missing moments and everything.

Résumé de la traduction française : Toute l’histoire et plus encore vue des yeux de la personne qui fut la plus importante dans la vie de Harry Potter. Traduction de Thejealousone. SPOILERS DE TOUS LES TOMES MÊME LE 7ième.

Avis, par Meish Kaos :

Dans les mots de Ginevra Molly Potter :

De prime abord, on peut se demander où est l’intérêt d’une réécriture du canon vue par les yeux d’un personnage qui a vécu les « sept années HP » en lisière du personnage principal. Soyons réalistes, Ginny n’est pas Narcissa Malefoy ou même Pansy Parkinson — les événements qu’elle peut raconter ne sont pas ceux dont le lecteur, qui connait le canon sur le bout des doigts, peut découvrir avec un oeil totalement neuf. Il s’agit donc de la réécriture de faits déjà connus, déjà lus, déjà vécus par ceux qui ont dévoré les livres dès leur sortie.

Alors, qu’est-ce que cette fic apporte de nouveau qui vaille la peine de se relire la série ? Parce que c’est un peu ça, non ? C’est la question que je m’étais posée en la voyant recommandée un peu partout dans les listes de lecture de mes auteurs de fics favoris. En commençant ma lecture, la réponse s’est imposée d’elle-même. Deux mots et pardonnez-moi l’anglicisme.

Missing Moments.

Sous les mots traduits de thejealousone, Ginny devient une petite fille, une adolescente puis une jeune femme extrêmement curieuse, qui a un don inné pour se retrouver pile au bon endroit, au bon moment. Contrairement à trop d’histoires du même genre, on n’assiste pas ici à du bête copier-coller des livres — au contraire, l’auteur a eu la bonne idée de survoler très rapidement tous les passages que l’on a déjà lus pour extrapoler plus efficacement sur les silences et les scènes qui se déroulent en parallèle (on trouve même parfois qu’il a coupé un peu trop du texte canon ! on en veut plus !). Et si quelques passages manquent selon moi un peu de crédibilité par la quantité d’informations que Ginny parvient à rassembler toute seule, ça rend les choses d’autant plus passionnantes quand elle se trouve face à un problème qu’elle ne peut pas régler en écoutant aux portes. Parce que cette Ginny-là n’est ni une gamine pleurnicharde, ni une Mary Sue, et c’est ce réalisme de personnalité qui fait tout son charme.

La traduction est correcte, bien qu’un peu inégale (quelques fautes d’orthographe, quelques formulations anglicisées) mais étonnamment, ça ne gêne pas assez la lecture pour que ce soit vraiment dérangeant. Le flot de l’histoire coule bien et si l’on piétine quelque peu dans les premiers chapitres (ceux qui résument les premiers bouquins, où Ginny est plutôt effacée), l’intérêt est rapidement piqué et non seulement a-t-on plaisir à découvrir le point de vue de Ginny, mais l’on se prend aussi au jeu de deviner quelles sont les scènes des livres qui correspondent aux actions vécues en parallèle par l’héroïne de cette histoire.

Et si je puis dire… Pour moi, les batailles du Département des Mystères (tome 5) et celle de Poudlard (tome 7) sont époustouflantes. Celle du tome 7 surtout — c’est la première fois que je revis exactement la sensation physique presque étouffante ressentie à ma première lecture du chapitre « Retour dans la forêt », et ce autant par la qualité de conteur de l’auteur que parce que je pouvais suivre les mouvements du Trio pendant le récit du combat que Ginny menait de son côté.

Si vous avez envie d’un point de vue féminin (écrit par un homme) sur une histoire connue d’un point de vue masculin (mais écrit par une femme), si vous aimez Ginny et avez envie de la connaître davantage, si vous avez envie de lire une excellente histoire tout simplement, cliquez vite sur Dans les mots de Ginevra Molly Potter ! Émotions et plaisir de lecture garanti.

Un petit extrait du chapitre 2:

Avec autant de frères, j’étais devenue une petite fille très forte. Et je n’ai jamais été une pleurnicheuse, sauf en fait la première fois que je suis apparue dans l’adaptation de JK, je pleurais. Pour ma défense, ça n’avait pas été un très bon jour pour moi. Quelqu’un avait cassé ma baguette d’entraînement et ne l’avait pas avoué, et mon dernier frère commençait sa première année à Poudlard, me laissant sans camarade durant des mois.

C’est alors que je l’ai vu. Ou plutôt, qu’il nous a vus. Bien sûr, je n’avais aucune idée de qui il était. Ses cheveux noirs étaient en désordre, donc je n’ai pas distingué la cicatrice.

Ses lunettes étaient retenues au milieu par du ruban adhésif, lui enlevant un peu de sa légendaire noblesse. Et il avait l’air complètement et désespérément perdu. Et même avec ce mystérieux garçon au comportement maladroit, mon cœur fillette de dix ans rata un battement quand il me regarda pour la première fois. Je ne savais pas ce que ce sentiment était supposé signifier. Aucun garçon n’avait jamais eu ce genre d’influence sur moi.

Quand les jumeaux nous ont informés de qui il était, j’ai supplié Maman de me laisser monter dans le train pour le voir. Elle a refusé et quand le train est parti, j’ai pleuré et j’ai ri, mais j’ai surtout pleuré.

Maman me prit par la main et me conduisit hors de la plateforme 9¾. Elle me regarda et me demanda si j’allais bien. Reniflant, je répondis sans enthousiasme d’un signe de tête.

– Tu le reverras, a-t-elle dit simplement et je savais qu’elle ne parlait pas seulement de Ron.

Elle me fit un clin d’œil, comme pour me rappeler ce que je disais toujours quand j’étais plus jeune.

– Tu le pense vraiment? ai-je demandé.

– Je suppose que nous verrons, a-t-elle répliqué.

Ses yeux bruns étincelèrent.

Fiche issue de : Accio fics.

Complément novembre 2013 :

Il existe toutefois une suite à cette fiction :

Destiny Redefined :

Si « In the Words of Ginevra Molly Potter » est absolument excellente, sa suite, de type voyage dans le temps, relève le défi d’être encore meilleure.

Son timeline est hélas confus mais, si on parvient à comprendre ce qu’il se passe quand et où, c’est une lecture fantastique.

Mon appréciation : Excellente. Avec une note de 3 sur 5 sur mon échelle d’appréciation personnelle dans cette catégorie de fics excellentes pour « In the Words of Ginevra Molly Potter » et de 4 sur 5 pour « Destiny Redefined« , soit des fictions qu’il faut impérativement lire.

Autre fiche de recommandation sur : Know it Alls.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s