The Debutante (Originale, hét, ang)

The Debutante (Originale, hét, ang)


The Debutante

Langue : Anglais.

Auteur : Angelica.Eddings.
Genres :
Romance, humour,drame.
Rating :
13+.
État :
Terminée (34 chapitres).
Note : L’auteur de cette histoire a aussi écrit une autre fiction dans le même univers: Dueling the Duke. Il s’agit ici de l’histoire de Olive (Renommée Olivia).

Résumé :After baring her thighs to the queen and half of the English aristocracy, Priscilla Randall is determined to salvage her ruined reputation. Too bad Ethan Howell, the handsome Marquess of Ainsworth, has other things in mind–namely seduction.

Avis: Cette fiction nous plonge dans une romance historique. Priscilla, une demoiselle maladroite, mais arrogante, essaie de passer à travers sa première saison à Londres et de rentrer au plus vite retrouver la maison familiale.  Lady Ainsworth, celle qui finance sa saison et chez qui elle vit, est stricte, elle décide d’un peu de tout. Des vêtements que Priscilla doit porter (des trucs souvent démodés, qui ne la mettent pas en valeur) de la nourriture qu’elle doit consommer (c’est-à-dire presque rien au grand déplaisir de la jeune fille) jusqu’à l’homme qu’elle doit épouser. Évidemment, notre héroïne est un peu rebelle et ne suit pas toujours les recommandations de la Lady. C’est qu’elle a d’autres chats à fouetter, entre autres, empêcher son père de finir ses jours dans un asile de fou.

Entre en scène le fils de Lady Ainsworth, Ethan le Marquis de Ainsworth. Il aimerait bien mettre Priscilla dans son lit. Cette dernière le trouve séduisant, mais sa réputation de coureur de jupons la rebute. Sa réputation n’est déjà pas très bonne, elle n’a pas envie d’être recluse de la société.

C’est un peu l’histoire typique d’une romance historique. Cette fiction se démarque tout de même de par ses personnages. Je trouve que l’auteur a très bien su leur donner une personnalité en trois dimensions. Elle arrive parfaitement à nous faire aimer ou détester un personnage, même si c’est pour nous déstabiliser quelquefois.

Pour ce qui est du scénario, je l’ai trouvé bien dosé. La romance reste le thème principal, mais l’humour, le mystère et « l’action » sont plutôt présents ce qui rend l’histoire plus intéressante.

Le texte au « je » est réussi et l’on se sent impliqué dans ce qui arrive à Priscilla. On se plonge facilement dans l’histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s