Broken Wings (Fictions Originales, Yaoi/Slash, ang)

Broken Wings (Fictions Originales, Yaoi/Slash, ang)


Couple : Personnages originaux.

Broken Wings

Langue : Anglais.
Auteur : Katica Locke.
Genre(s) : Romance, fantasy.
Rating : 18+.
État : Terminée (79 chapitres / 172,055 mots).

Résumé : Jakil LeMae arrives at Alyrrawood University, the prestigious school for mages, werecreatures, vampires and faeries. Homoerotic fantasy.

Avis : Première chose à dire concernant cette histoire, n’ayez pas peur du nombre de chapitres, car ils sont au final plutôt courts et la fiction se lit très bien. On y suit les aventures Jakil LeMae alias Jak un mage qui fait son entrée dans la prestigieuse université de Alyrrawood. L’univers est bien présentée et si le début avec les différentes classes a un petit côté Harry Potter, je vous rassure, on comprend très vite qu’on n’est pas du tout dans le même genre d’univers. Les personnages principaux sont tous bien campés. On retrouve donc Izeri un « fée » avec lequel Jak sympathise tout de suite, Charias un requin garou sombre et pas aimable avec lequel Izeri se retrouve à partager sa chambre, Maika un autre fée dépressif, le collocataire de Jak, Akytra un fée sadique, capable de provoquer un désir violent pour ne pas dire mortel chez un mage et que vous allez apprendre à détester et à craindre, et Zaiden un autre mage.

Je ne pourrais pas vous raconter le fin mot de l’histoire parce que justement le scénario est ici bien fait et on ne le découvre qu’à la toute fin. Sachez seulement que comme Jak, l’auteur parvient à nous perdre et on se demande comme lui qui dit vrai, qui ment, qui veut quoi. Les personnages qu’on nous présente au départ comme noirs le sont-ils vraiment ? et les autres ?

Je me suis vraiment faite embarquée et personnellement, je n’avais pas du tout compris où on allait avant que l’auteur ne vienne me servir l’explication sur un joli plateau à la fin. On se pose des questions, car elle nous sème des indices à droite à gauche, mais au final, j’étais tellement prise dedans que j’étais aussi perdue que son héro, à changer d’avis sans arrêt sur les uns et les autres. Et j’ai vraiment aimé ça.

L’autre chose que j’ai aimé ce sont les scènes de sexe. Il faut reconnaitre qu’il y en a beaucoup, vraiment beaucoup et rapidement dans l’histoire. Elles se justifient par le fait que les mages (et donc Jak) pour faire fonctionner leur magie ont besoin de puiser dans leurs émotions et le désir ou l’envie est forcement une des plus puissantes et une des plus faciles à mettre en œuvre. Autant vous dire qu’ils sont donc plus qu’ouverts sur les relations sexuelles en tous genres (et que l’université est exclusivement masculine…). Cela reste néanmoins, une belle histoire d’amour, même si peut-être que comme moi, vous changerez en cours d’histoire sur votre couple préféré et celui que vous souhaitez voir se concrétiser à la fin.

Bref, une fiction prenante, bien écrite, si ce n’est quelques petites erreurs qu’on pardonnera sur plus de 172 000 mots et qui a vraiment réussi à me séduire et m’accrocher. J’espère qu’elle en fera autant pour vous.

Publicités

2 réflexions sur “Broken Wings (Fictions Originales, Yaoi/Slash, ang)

  1. J’ai vraiment dû m’accrocher sur les premiers chapitres où j’avais plus l’impression de lire une longue liste de description du physique (atypique) de tous les personnages que Jak rencontre qu’autre chose, au point que ça en devienne agaçant (l’envie de dire, au bout du 4e : mais arrête de me prendre la tête, auteur, tu crois vraiment que je vais retenir tout ça et ne pas les mélanger ??). L’afflux d’informations n’est pas très bien géré, j’ai trouvé : l’univers étant entièrement inventé (mais restant au final très flou ! il existe plusieurs langues couramment répandues mais on ignore laquelle les personnages utilisent pour se parler, on sait qu’il est question de voyage dans la Galaxie, que l’anglais reste une langue parlée quelque part, que la Terre est pratiquement un lieu de légende…) avec des noms de lieux, de personnages, de langue et autres, tous « de fantasy » (comprendre : imprononçables) qui défilent… alors qu’au final l’histoire se déroule dans une sorte de huit clos. Il y a comme un déséquilibre entre le soin rébarbatif de l’auteur à nous décrire la couleur de chaque poil de chacun des personnages et, finalement, leur environnement même (suis-je la seule à avoir été surprise lorsque tout à coup il est question d’ordinateur et d’hamburger-frites ?).

    Mais passé ce cap difficile, on finit par se laisser emporter (presque malgré soi). Si vous avez du mal, tenez le coup jusqu’à la fête. À partir de là, on se retrouve happer par l’histoire, qui au final se laisse lire facilement et se révèle agréable.

    Les scènes de sexe sont très nombreuses mais si on accepte de jouer le jeu (sexe = utilisation de la magie, la bonne excuse !), on finit même par en trouver certaines justifiées et/ou plaisantes (je précise que je parle pour moi, qui généralement trouve ces scènes ennuyeuses et les saute ; je les ai majoritairement lues, et d’ailleurs, j’ai lu l’histoire jusqu’au bout, ce que je n’aurais vraiment pas pensé faire au vu des premiers chapitres ! Il doit y avoir un peu de magie là-dedans… ^_-).

    À noter pour finir qu’une « séquelle » (ou « side story » plutôt ? elle se concentre sur le personnage d’Izeri) est en cours de publication sur le compte FPcom de l’auteur (Moonlight, 19 chapitres pour près de 90.000 mots à l’heure actuelle).

    J'aime

  2. Tu marques un point par rapport au début c’est vrai, j’étais encore bien prise dans l’histoire quand j’ai fais la rec et j’avoue qu’il y a, en effet, beaucoup de détails qui ne servent au final pas à grand chose. Et oui, le truc sur la terre m’a aussi fait hausser les sourcils, parce qu’on est clairement dans un univers fantasy et que tout à coup, le côté SF m’a vraiment fait bizarre. Mais c’est vrai que comme finalement, elle passe très vite là dessus, j’en ai fais autant pour me plonger dans le reste de l’histoire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s