Pony War Chronicles (Mon Petit Poney, gén, fr)

Pony War Chronicles (Mon Petit Poney, gén, fr)


PONY WAR CHRONICLES

Hop. C’est l’heure de la minute poney.

Auteur : Iron Pony Maiden
Fandom : MLP FiM (Mon Petit Poney : les amies c’est magique).
Connaissance du fandom : c’est mieux. Et il est intéressant d’avoir quelques notions du fanon, aussi…
Genre : guerre. Sans aucune fioriture.
Rating : T. Au moins. La guerre, les morts, toussa… ‘fin, c’est du niveau de « Il faut sauver le soldat Ryan ».
Etat : en cours.
Personnages : everypony (désolée, pas pu m’en empêcher ^^’)

Pony War Chronicles : en cours.
Recueil Premier : Slice of War : 7 chapitres, 30 000 mots, terminé
Interlude : Soldiers : recueil d’OS, 16 000 mots
Recueil Deuxième : The Battle for Canterlot : 4 chapitres, 70 000 mots, terminé
Recueil Troisième : Shadows of War : en cours, format forum.

Désormais en cours de publication en version remasterisée sur mlpfictions.

Résumé :
La guerre… Ses stratégies, ses massacres, ses vies brisées, ses traumatismes irrémédiables, ses actes héroïques imbéciles…

Avis, reblogué de chez Bro-Nie :

La fanfiction que je vous présente aujourd’hui, Pony War Chronicles, est basée sur un des fanons les plus populaires : la guerre civile ponette.
Pour simplifier, l’idée de base est la suivante : Luna n’a pas été exilée sur la lune en raison de sa transformation en Nightmare Moon, mais parce qu’elle s’opposait politiquement à sa sœur, Celestia prônant un Etat fort et Luna un régime plus démocratique. La guerre civile ne faisant que reprendre de façon plus violente avec le retour de Luna en Equestria.

A peu de choses près, Pony War Chronicles reprend cette idée. Après la saison deux, et le coup d’Etat changelin, Celestia est effrayée devant les menaçes que devra affronter Equestria dans le futur. La Princesse va se mettre à renforcer son autorité, et passer à la figure d’une icône quasi-religieuse. Sa soeur, la Princesse Luna s’oppose à elle, et les désaccords entre les deux alicornes culmineront en conflit armé. Equestria va se diviser en deux camps : les rebelles qui soutiennent Luna, et les fidèles de Celestia. La République contre l’Empire.
Le conflit va s’aggraver jusqu’à dégénérer en guerre ouverte, et c’est à cette époque que s’ouvre Pony War Chronicles.

Écrite par Iron Pony Maiden, et commencée en février 2011, la fanfiction est une suite de chroniques, comme l’indique son nom. On suit plusieurs personnages. Les héroïnes, bien sûr, mais pas seulement. Beaucoup de personnages originaux, chacun dans des camps différents pour des raisons également diverses. Un va rejoindre le camp de Luna parce que sa famille a été tuée par l’armée de Celestia, un autre restera fidèle à la Princesse du soleil parce qu’elle représente l’ordre légitime.

Pony War Chronicles est une fic de guerre, mais ne vous attendez pas à y lire la glorification du conflit. Au contraire, on est plus proche d’œuvres comme Platoon, les Sentiers de la Gloire, et Full Metal Jacket, qu’un blockbuster sans fond. Aucun camp n’est vraiment net (même si les rebelles lunaires charrient malgré tout l’image des gentils par rapport au camp de Celestia), la guerre est représentée dans toute son absurdité, et sa violence. Mort, mutilations, viols, le conflit armé poney ne se fait pas avec des fleurs.

Fanfiction assez longue, et assez inégale (le tome un étant inférieur en qualité, et plus brouillon que les tomes deux, et trois), Pony War Chronicles vaut surtout par son apport pointilliste de la guerre. Ici on voit le commandant d’une compagnie blindée, là, un civil qui essaye de vivre normalement dans une ville soumise aux raids aériens.

On regrettera peut-être aussi le personnage principal Shadow Stalker, chef des commandos de l’armée lunaire. Sans qu’il soit raté, il est un peu trop proche de l’archétype du héros solitaire et froid. Ça ne dérangerait pas s’il était un personnage secondaire, mais il est un peu creux pour mériter la place de héros. En revanche, voir les six Gardiennes des Éléments s’entredéchirer, chacune tout à fait à sa place (Twilight est à la tête de la SS ponette, Dash dans les corps aériens impériaux, Rarity coud des uniformes pour l’armée lunaire, etc) est plaisant.
De même, les poneys secondaires, qu’ils soient canons ou non, sont bien exploités. La grande force de cette fanfiction est d’avoir pris un fanon assez répandu dans le fandom, et d’avoir poussé au delà des gentils lunaires, contre les méchants solaires.

Car dans Pony War Chronicles, comme dans la réalité, la guerre ne connaît pas de morale.

Conclusion, par moi :

Une fic dure, sans aucun doute. Les poneys y apparaissent sous leur jour le plus sombre, basculent dans la folie, meurent dans d’atroces souffrances, à un point tel que l’on peut parfois s’interroger s’il n’y a pas dans tout ça une part de bashing de poney. Il faut cependant se faire une raison : cette fic décrit la guerre dans toute son horreur – et la réalité est bien loin d’un héroïsme aseptisé.

Mon seul regret concerne la grammaire. Si l’orthographe du texte est impeccable, les pages restent parsemées de trop nombreuses fautes, notamment sur les terminaisons de conjugaison. Enfin, quand je dis « nombreuses », tout est relatif. En moyenne il faut compter une faute par page word, ce qui ne devrait donc pas gêner votre lecture.

À découvrir, parce que tout n’est pas si rose au pays des poneys. Et je suis sûre que vous aimeriez connaître comment un poney se sert d’une mitrailleuse lourde.

Publicités

Une réflexion sur “Pony War Chronicles (Mon Petit Poney, gén, fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s