Whelp (Harry Potter, gén, fr + angl, traduction)

Whelp (Harry Potter, gén, fr + angl, traduction)


Whelp

Whelp II

Traduction de la fiction de jharad17,  Whelp.

Personnages principaux : Harry Potter & Severus Rogue

Auteur : Dyneen
Genre : guardian/angst/drama
Rating : 16+
Etat : terminé (27 chapitres pour la première partie, 24 pour la suivante)
Connaissance du fandom : utile.

Résumé : TRAD de jharad17. AU. Harry a 7 ans et il est traité comme un chien par les Dursleys. Sera-t-il sauvé par le monde magique? Sera-t-il capable d’endosser son rôle de Garçon-Qui-A-Survécu? Childfic, prePoudlard. Attention : Abus extrême sur enfant, violence

Avis : Sur la forme (c’est une traduction), c’est réellement très bien fait. Le lecteur ne retrouve pas les tournures de phrases anglaises. Seuls les guillemets marquent l’origine de la fiction : ils sont ouvert et fermé à chaque réplique. La formulation est plaisante, avec quelques effets de style comme des coupures de la phrase par des points. C’est visible dès le début du premier chapitre et cette lecture hachée donne tout le loisir de s’attarder sur chaque bout de phrase ainsi mise en valeur pour mieux en imaginer l’ignominie.

Peu de fautes d’orthographes. La ponctuation est bien faite pour peu qu’on soit adepte des guillemets à l’anglaise.

Je déplore juste les « flash back », qui ont un effet assez désastreux.

Au niveau du fond, ça concerne davantage l’auteur originel, Jharad17 mais mon niveau d’anglais est insuffisant pour me baser sur son histoire.

L’auteur a pris le parti de faire un UA en assombrissant les Dursley : Vernon, guère glorieux dans les livres, devient un homme brutal adepte de la maltraitance. Les descriptions sont simples, justes assez poussées pour donner une idée au lecteur sans tomber dans la complaisance. Dyneen a donné un rating M à sa traduction en raison des thèmes abordés. A vrai dire, bien qu’il y ait des éléments de maltraitance physique, il est surtout question de torture moral : Les Dursley ont rabaissé Harry au rang de chiot (Whelp en anglais), sans nom, chambre et avec un collier et des gamelles.

Cette partie sombre fait les deux-trois premiers chapitres. L’intérêt est après : savoir comment Harry réussira à vivre une vie d’enfant normal avec Severus Rogue comme tuteur.

C’est un tour de force de l’auteur : en changeant deux ou trois petits détails des livres, il en arrive à changer la haine de Rogue envers Harry en de l’amour paternel. Mais Rogue garde son caractère, remarquablement bien retranscrit : ses erreurs sont fréquentes, il ne sait pas toujours comment réagir ni exprimer ses sentiments. La relation entre ce très jeune Harry et ce professeur n’en est que plus touchante et c’est un régal de la voir s’étaler sur une vingtaine de chapitre.
N’oubliez pas de laisser un petit mot à la traductrice ou à l’auteure !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s