Le chemin d’épines (fiction originale, gén, fr)

Le chemin d’épines (fiction originale, gén, fr)


Le chemin d’épines Admin : Lien mort. Si vous savez où retrouver cette fiction, merci de nous en informer.

Auteur : newgaia.
Genre(s) : romance / aventure-action / suspense.
Rating : +16.
État : Terminé (25 chapitres).

Résumé :

A la veille de la Révolution française, un jeune aristocrate frappé d’infirmité suite à un châtiment, va devoir apprendre à vivre avec son handicap. L’époque troublée qu’il va traverser ne l’aidera en rien pour accepter son mal et face à une situation familiale cruelle, il ne pourra compter que sur lui-même. Quant à la rencontre féminine qui aurait pu adoucir sa condition, elle oscillera entre l’amour et la haine.

Avis : Au niveau de la forme, il n’y a rien à redire : l’auteur a remercié son correcteur dans une note de chapitre et je ne peux que confirmer. Il n’y a pas beaucoup de fautes, la ponctuation du dialogue est correcte (et avec les guillemets, c’est rare !) et l’histoire est bien aérée.

Au niveau du fond, la longueur est assez conséquente : 25 chapitres de 2 à 5 mille mots. Du coup, j’ai parfois eu l’impression que l’auteur a oublié son résumé. en effet, celui ci est centré sur l’époque (la révolution), la situation sociale du héros (aristocratie) et toutes les embuches et complications qui vont en découler. A sa lecture, j’avais pensé que l’Histoire aurait un grand impact. Or sur la fin du récit, la situation politique est complètement évincée. Cet aspect de la fiction m’a un peu laissée sur ma faim.

Mis à part ça, l’histoire est très intéressante. On découvre Michaël, aristocrate fils d’un Vicomte violent, et le premier chapitre est clair : il deviendra aveugle rapidement, sans soins possibles. Le ton est donné !
Ce personnage principal est plutôt intéressant. Newgaia s’étend régulièrement sur son physique atypique. Fier et ombrageux, Michaël se refuse à être un poids comme à attirer une quelconque compassion. Ses efforts pour ne pas laisser transparaitre son infirmité sont touchants. Là encore j’ai un petit regret : je trouve que newgaia n’a pas assez insisté sur les limites de Michaël et à la lecture j’ai parfois presque eu l’impression que la cécité ne changeait rien pour lui. Quid des livres ? De la chasse ou d’autres activités aristocratiques ?

Les relations familiales sont aussi au cœur du récit et donnent tout leur sens au titre. La famille se divise au début entre un père tyrannique, un frère aîné attendu mais toujours absent et le personnage principal qui essaye tant bien que mal de vivre au milieu. Au fil des chapitres, les relations se teinteront pour ne plus devenir entièrement noires ou blanches jusqu’aux derniers chapitres qui donneront toutes les clefs pour comprendre l’histoire.

Mon dernier regret tient justement dans ces dernier chapitres qui me laissent un petit goût d’inachevé. A mon sens, newgaia aurait pu aller encore plus loin dans le sort des différents protagonistes.

Malgré ces quelques réserves, je recommande chaudement cette fiction !

Publicités

Une réflexion sur “Le chemin d’épines (fiction originale, gén, fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s