Free Falling (Le Caméléon, Hét, angl)

Free Falling (Le Caméléon, Hét, angl)


Couple: Jarod x Miss Parker.

Free falling

Langue : Anglais.
Auteur : Toonces.
Genre(s) : Aventure/Romance.
Rating : 16+.
État : Terminée (19 chapitres).
Connaissance du fandom : Indispensable.
Spoiler : Nécessite d’avoir vu l’ensemble de la série et les deux téléfilms (Caméléon contre Caméléon et L’Antre du diable).

Résumé : Miss Parker is forced to rely on Jarod for help after she is hurt fleeing from Centre sweepers. JMP.

Avis : Après le presque baiser sur l’Ile de Carthis dans le second téléfilm et quatre saisons du jeu du chat et de la souris, vous aviez peut-être vous aussi envie de voir Jarod et Miss Parker enfin dans un lit ensemble. Bonne nouvelle, voilà une fiction qui va justement vous offrir cela mais pas uniquement. Il ne s’agit en effet pas d’un PWP, mais d’une véritable histoire, une suite à la série et au dernier téléfilm. On y retrouve donc Miss Parker obligée de fuir le Centre et nécessitant l’aide du Caméléon dans sa mission, à savoir « récupérer son petit-frère » (l’enfant qu’ont eu son père et Brigitte).

Sur la forme, la fiction reprend celle de la série en précisant à chaque fois la ville et l’état. Et il faut reconnaitre que dès la première ligne, le « Bluecove, Delaware », vous replonge directement dedans. Mais plus encore que cela, l’auteur parvient à être totalement dans le canon, inscrivant son histoire comme une continuité tout à fait possible de la série. Aucun élément n’est oublié, aucun développement non plus (qu’on les aime ou non – certains m’avaient hérissé les poils quand je suivais la série) et c’est quelque chose que j’ai vraiment apprécié et qui est un des gros points forts de cette fiction. L’auteur connait parfaitement son fandom et l’exploite à merveille. Si vous aimiez la série, vous serez donc forcement ravi de ce qui vous est offert ici.

Le scénario se tient bien, les personnages sont bien campés. On y retrouve Jarod dans son côté beaucoup plus affirmé à la fin de la série, tout en gardant une charmante naïveté dans son attachement aux confiseries ou autre. Par exemple, son obsession pour le poulet frit est très amusante, et d’une façon générale, cette facette de sa personnalité, bien exploitée par l’auteur, permet de glisser plusieurs clins d’œil très amusant tout au long de l’histoire. Pour en revenir à Jarod, on retrouve aussi sa naïveté dans son comportement vis à vis de la gente féminine, des humeurs et de la jalousie de ces dernières. Le voir pris entre Miss Parker et Zoë est très drôle. Miss Parker, pour en venir à elle, est également bien campée. On retrouve aussi bien son côté fort et froid, ses réparties glaciales, son petit côté peste et son humour un peu noir, mais on y voit aussi son côté plus humain qu’on avait pu découvrir dans la série lorsqu’elle était avec Thomas. Même si elle s’adoucit au cours de l’histoire, elle garde son piquant et l’auteur parvient à lui offrir quelques réparties savoureuses.

Au point de vue écriture, je n’ai guère de remarques à faire, quelques coquilles (mot à la place d’un autre, fautes de frappe) mais peu pour l’ensemble de cette fic. Au niveau du scénario, il y a un bon équilibre entre l’aventure et la romance et on ne sombre ni trop dans l’un, ni trop dans l’autre, les deux étant souvent très bien mélangés. Ma principale critique irait sur deux points. Le premier concerne la présence du journal de Catherine Parker qui sera la cause d’une dispute entre Jarod et Miss Parker. Il n’y a aucune raison logique qu’il se balade avec à ce moment de l’histoire et on sent vraiment trop la ficelle pour arriver à cette scène de dispute. Pour moi, il y avait d’autres moyens d’en arriver là, ou il aurait fallu développer ce point plus longuement. C’est l’autre critique que je ferais, l’auteur aurait pu faire des chapitres un peu plus longs et mettre plus d’efforts pour faire monter la tension et pour faire prendre la sauce. C’est valable aussi bien pour la scène de lemon que j’ai trouvé courte, surtout si l’on considère l’historique entre ces deux là (mais qui n’en reste pas moins plaisante), que lorsque Jarod recherche sa mère mais aussi pour la scène où miss Parker s’introduit dans le centre par la suite pour sauver son petit frère. L’intrigue est bonne, le plan bien fait mais il manque ce petit quelque chose pour qu’on passe de très bien à réellement trépident. L’histoire n’en reste pas moins prenante et se termine par un rebondissement final digne de la série et extrêmement logique en fait et qui donne envie d’avoir une suite.

Bref, une fiction que je recommande chaudement pour tous les fans de cette série.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s