The Goddess Who Died (Mythologie gréco-romaine, hét, angl)

The Goddess Who Died (Mythologie gréco-romaine, hét, angl)


Couple : Hades X Persephone

The Goddess Who Died
Auteur : TheUnfoldingWarmth
Genres : Romance
Rating : M
État : One-shot

Résumé : Persephone is the wife of Hades, the God of the Underworld. She traverses the lush green world above during the spring, summer, and autumn months. When the days grow cold, Persephone descends down into the Underworld where her husband awaits his goddess’s return. This is a brief glimpse into their immortal lives together.

Avis : c’est en reprenant mes recherches sur des histoires ayant trait à la mythologie grecque que je suis tombée, presque par hasard, sur cette fiction. Que puis-je dire sinon que je suis extrêmement heureuse de ma découverte.

Au niveau de la forme, je suis on ne peut plus enchantée. La plume est effectivement d’une grande qualité, poétique, raffinée, soignée. Le vocabulaire est recherché, tandis que de jolies figures de style parsèment le texte. Bien entendu, étant donné que l’anglais est moins riche que le français en termes de synonymes, des répétitions sont inévitables. Cependant, l’écriture est si agréable qu’on les oublie rapidement pour poursuivre la lecture.

Au niveau du fond, je suis également charmée. Bien que l’OS ne soit pas long, l’auteur arrive à narrer, d’une façon certes condensée mais efficace, le mythe qui a rendu Perséphone célèbre : de son rapt par Hadès au décret prononcé par Zeus pour qu’elle partage son temps entre sa mère et son mari. L’on a aussi droit à son retour aux Enfers, quelques années plus tard, afin qu’elle y retrouve le dieu chtonien : retrouvailles qui se concluent de manière sensuelle.
Chaque partie de l’histoire de la déesse est bien racontée et riche en contradictions : monde d’en haut, monde d’en bas ; chaleur, froideur ; hiver, printemps ; mort, vie ; ténèbres, lumière ; etc. Ce procédé permet de souligner à quel point les époux sont dissemblables, mais, dans le fond, c’est cette opposition qui rend leur relation si intéressante et complémentaire, à mon sens.
En outre, les émotions sont dépeintes avec beaucoup de justesse et peuvent être vivement ressenties par le lecteur, moi, en l’occurrence. Il a ainsi été facile de se mettre dans la peau de Perséphone, ce que je trouve très appréciable.
Enfin, la scène charnelle est douce, sans vulgarité aucune, érotique et plus suggestive que fortement détaillée. C’est peut-être le point que j’ai trouvé dommage, car j’aurais souhaité, en tant que lectrice, plus de descriptions. Cependant, au vu du contexte, je trouve que c’est le procédé le plus adapté.

Ainsi, pour tous ceux qui sont des romantiques dans l’âme et qui préfèrent les scènes érotiques plus évoquées que montrées, ce texte est incontestablement fait pour vous. Bonne lecture ! =)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s