Roommates (Twilight, Het, fr)

Roommates (Twilight, Het, fr)


Couple : Bella X Edward principalement, mais aussi Alice X Jasper, Rosalie x Emmett.

Roommates
Auteur : Ptite Vampire
Genre(s) : Romance
Rating : 18+
État : Terminée (31 chapitres). EDIT : Fiction disparue du net, l’auteur ayant décidé de la publier en tant que fiction originale chez un éditeur.
Connaissance du fandom : Inutile

Résumé : Edward Cullen aime la vie et les femmes…Sa vie est régie par des règles simples et courtes. Bella Swan est une fille sans histoire, qui aime repousser les limites qu’on lui impose. Une salle de bain en commun plus tard, en ressorteront-ils indemnes?

Rec’ du lecteur, Shiri : Une fic bourrée d’humour où on retrouve un Edward papillonnant qui a une peur viscérale de l’engagement, et une Bella audacieuse qui sait ce qu’elle veut.
A leur rencontre c’est le choc, ils sont indéniablement attirés l’un vers l’autre. Tout serait plus facile si au milieu de tout ça il n’y avait pas cet Accord, ces Trois Règles. Cette fic aurait d’ailleurs pu avoir un de ces titres tellement l’histoire tourne autour.
L’auteur nous mène par le bout du nez, et même si parfois on s’en agace, on ne peut s’empêcher de continuer à lire.

Avis : Au vu des 3458 reviews que présente cette fiction au moment de l’établissement de cette fiche, je crois pouvoir dire que c’est une histoire qui a plu et plait encore.

Néanmoins, si vous n’aimez pas Sex and The city, alors elle n’est pas faite pour vous. Il y a clairement de l’influence de cette série et de l’imaginaire de la New-Yorkaise qui s’envoie en l’air à tout bout de champ, qui exige des orgasmes tout en vidant son compte en banque chez Bloomingdale’s, le tout en débriefant avec ses copines, dans cette fiction. Ensuite, si vous n’aimez pas les comédies romantiques, là encore l’histoire n’est pas faite pour vous car elle en possède aussi bien les atouts que les clichés. Pour être honnête, le scénario ne réserve pas ou peu de surprises et les fils en sont plutôt grossiers : on sait où on va du début à la fin. Pour la défense de l’auteur, je dirais qu’il est difficile de réinventer ce genre déjà plus qu’exploité aussi bien en romans qu’en films etc…. Néanmoins, personnellement, j’aime ces deux genres donc ça ne m’a pas posé de problèmes particuliers.

Passons à l’histoire maintenant. Cette dernière est simple. Bella est hyper malchanceuse (et c’est un euphémisme) et se retrouve à devoir partager l’appart de son frère et son meilleur ami pendant six mois. Pas besoin de vous dire qui est le meilleur ami en question. Les deux jeunes gens ne se sont pas revus, semble-t-il depuis belle lurette et gardaient l’un de l’autre une image d’ado boutonneux et de sale gamine à couettes.

Et là en toute honnêteté, je dois dire que le cadre de l’histoire me parait peu probable. Que Bella et Edward ne se soient pas revus depuis si longtemps quand la jeune femme et son frère (Emmett) semblent si proches me parait incompatible. On lit en effet qu’ils se voient souvent, font la fête visiblement ensembles, peut-être pas régulièrement mais de temps en temps. Or de l’autre côté, Emmett vit donc avec Edward et ils sont toujours fourrés à faire la chouille ensemble. Donc pour que nos deux futurs tourtereaux ne se soient pas vu depuis si longtemps, il a fallu que Bella ne vienne jamais chez son frère (mais elle semble connaitre les lieux), que lui ne débarque jamais chez elle avec son pote, que l’un soit absent des fêtes auquel l’autre participe, qu’il n’y ait pas eu de photos etc… Il en va malheureusement de même pour la raison qui amène Bella à devoir quitter son appartement pour six mois (id : inondation et le propriétaire qui doit faire des travaux, quand on connait un peu le manque à gagner que représenterait l’absence d’un locataire sur une telle période et les complexités du parc locatif New-Yorkais, à l’image du parisien, j’aime autant vous dire qu’aucun proprio ne ferait ça !). Il faudra donc passer outre ces points qui m’ont quand même fortement dérangé.

Ce ne sera pas la seule chose, le fait qu’Edward la prenne comme commis de cuisine alors qu’elle n’a aucune expérience (et cela même en tenant compte du fait qu’aux USA, ils sont moins regardant sur la formation), et dans un resto susceptible d’avoir des critiques gastronomiques me parait peu probable également.

Voilà pour les gros points noirs, revenons-en à l’histoire en elle-même. Bella et Edward sont à la base des consommateurs de partenaires sexuels sans suite et quand ils se re-rencontrent, ils ne vont avoir de cesse de se tourner autour et s’allumer à qui mieux mieux. En cela, il me semble, même si je ne connais pas particulièrement le fandom, que ces deux personnages sont OOC, mais à mettre entre parenthèse car je ne suis pas une experte de Twilight, je ne me prononcerais pas sur les autres héros à ce sujet.

Ajoutons pour pimenter l’histoire qu’Edward et Emmett ont fait un pacte : ne pas toucher à la sœur de l’autre. Vous aurez compris que l’un comme l’autre vont aller à l’encontre de ce dernier.
Le jeu du chat et de la souris entre Edward et Bella bien qu’amusant est un peu fatiguant à la longue et j’avoue avoir soupiré au énième empêcheur de… Plus que cela, c’est le revirement constant des deux héros qui est fatiguant, ils se posent bien trop de questions, avancent et reculent trop ce qui en devient lassant. Néanmoins, ayant lu les trente et un chapitres de la fiction d’affilée, je pense en toute honnêteté que cela a joué contre elle et que ce qui aurait normalement du me rendre pressée de voir la publication du chapitre suivant arriver, a eu l’effet inverse. Je vous conseillerais donc peut-être de prendre votre temps entre chaque chapitre.

Heureusement, ils finissent par passer aux choses sérieuses et la scène de sexe est plaisante à lire, bien écrite, avec ce qu’il faut de détails. Bien sûr, on ne coupe pas au « magic sex » mais l’auteur l’assume et en joue et j’ai trouvé ça vraiment plaisant et bien géré. S’en suit d’autres péripéties pour pouvoir recoucher ensemble et j’avoue que la cocasserie des certaines situations, leur façon de s’allumer plus ouvertement est très agréable à lire. Ce sont vraiment les chapitres que j’ai préféré et qui m’ont décidé à recommander cette fiction sur laquelle j’avais un doute jusque là. Cela donnera par ailleurs lieu à quelques autres scènes de sexe tout aussi agréable à lire.
Bien sûr, certaines parties sont un peu too much, la guerre entre Alice et Jasper en couple qui se séparent si elle est amusante au départ va trop loin pour ne pas être agaçante.

Il y aura encore quelques incohérences comme le fait qu’Edward ait consolé Bella lors de sa rupture avec son premier amour (elle va reconnaitre les mêmes propos qu’il lui avait dit à l’époque, or la demoiselle a couché avec ce fameux premier amour, ce qui me parait en opposition avec l’image d’adolescente à couettes qu’a gardé Edward).
Pour en revenir à la suite, et bien, la romance suit son cours avec ses avancées, ses reculs, les souffrances etc, s’il n’y a pas de surprises, cela se lit bien, même si une fois de plus j’ai trouvé ça (mais c’est un avis personnel) un tantinet longuet. Là encore, vous aurez droit à quelques scènes de sexe sympathiques (vous aurez même droit à une scène de sexe par téléphone). Une autre note positive avec l’arrivée du personnage de Kate dont l’arrivée donne encore plus dans le côté Sex and The City de la fic, mais qui m’a beaucoup plu pour les réparties sur sa frustration sexuelle.

Pour en venir à la forme, l’histoire est construite sous forme de POV Bella, POV Edward, heureusement, chaque chapitre est consacré à l’un ou l’autre de ces points de vue et cela n’est donc pas gênant. L’écriture en elle-même est de bonne qualité, même si j’ai noté un problème de ponctuation récurrent dans les dialogues, quelques fautes et plus gênant l’utilisation par deux fois d’écriture des nombres en chiffre qui m’a chagriné.
Certains chapitres du milieu de la fic manquent cruellement d’une relecture, l’auteur y avoue s’être dépêchée de poster pour ne pas être en retard et son texte s’en ressent par de nombreuses coquilles, mots absents surtout qui sont dommages, d’autant qu’on arrive dans les parties les plus amusantes. J’ai noté cependant que cela s’améliorait par la suite. Le style par contre est fluide, les dialogues bien menés et amusants.

Une dernière note : le chapitre 25 n’est pas un vrai chapitre mais une réponse pour se défendre d’une accusation de plagiat. Bien que je comprenne la réaction de l’auteur, je regrette que cette information n’ait pas fini en début de chapitre, en tout cas, après la publication totale de la fiction. Néanmoins, j’ai jugé que je ne pouvais pas refuser la fiction pour cette raison, l’auteur ayant le droit de se défendre.

Dans l’ensemble, vous l’aurez compris, la fic m’a plu, sans plus. Comme je l’ai dis plus haut, je n’étais pas attachée aux personnages au départ puisque peu connaisseuse du fandom et je pense que pour des amateurs, elle peut vraiment plaire (le nombre de review en est la preuve). Par ailleurs, je crois qu’il convient vraiment de ne pas la lire d’affilée car je me rends compte que cela a également du jouer contre elle dans une certaine lassitude des « rebondissements ».

J’espère malgré tous les points négatifs que j’ai pu soulever, vous avoir donné envie de lire cette histoire qui reste une belle romance avec de beaucoup d’humour comme le faisait remarquer la lectrice l’ayant proposé à la recommandation.

Fanfiction proposée par Shiri

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s