Harry Potter and the Methods of Rationality (Harry Potter, gén, fr + anglais)

Harry Potter and the Methods of Rationality (Harry Potter, gén, fr + anglais)


Auteur : Less Wrong aka Eliezer Yudkowsky
Fandom : Harry Potter. Univers alternatif.
Connaissance du fandom : oui.
Genre : drama/humor option « science »
Rating : 13+
Etat : en cours.
Personnages : tous.
Langue : anglais.

Methods of Rationality : 85 chapitres, 509 000 mots, en cours,
Disponible sur fanfiction.net.
Possède également un site officiel (fanarts, multiples formats de téléchargement).
Traduction française disponible jusqu’au chapitre 68 (pas regardé la qualité de la trad, en revanche…) :
Harry Potter et les Méthodes de la Rationalité

Résumé, par l’auteur :
Petunia married a biochemist, and Harry grew up reading science and science fiction. Then came the Hogwarts letter, and a whole new world that had never heard of Science. And new friends, like Hermione, and Professor McGonagall, and Professor Quirrell.

Avis – par Rufus Shinra :
Une légende en même pas deux ans, cette fic. Tout simplement la plus commentée de toutes les fics HP jamais rédigée, dans une franchise qui pourtant en a vu pas mal.
Le pitch : Petunia épouse un scientifique plutôt que Vernon lorsqu’un coup de main de Lily l’aide à devenir un meilleur parti. Harry est donc, lors de sa découverte du monde magique, un enfant précoce connaissant les lois de la physique, mais surtout et avant tout les PRINCIPES de la Science, à savoir la méthode scientifique. Mais ça ne serait pas drôle si seul notre balafré favori avait reçu un coup de main… Dumbledore bien plus fin qu’il n’y parait, Lucius Malefoy maître de l’art de la politique, de la manipulation et ayant très bien formé son rejeton, qui, d’ailleurs, n’est pas si désagréable. Après tout, l’arrogance stupide est avant toute chose… stupide. Hermione Granger est… Hermione Granger, et c’est déjà pas mal du tout. Quirinus Quirell, a.k.a. Lord Voldemort… un génie du mal comme peu de livres ont réussi à en faire. Il est intelligent, subtil, très puissant et ne tombe pas dans les erreurs classiques. En fait, il a littéralement écrit la légendaire liste des choses à ne pas faire en tant que seigneur des ténèbres. Au bout de 80 chapitres, les lecteurs n’ont toujours aucune idée de son véritable plan, mais une chose est claire, il va être difficile à déloger, si tant est que qui que ce soit se rende compte de sa véritable identité.
Les autres personnages ne sont pas en reste, souvent plus fins et bien mieux écrits que dans les romans d’origine, tout en gardant chacun leur identité propre, leurs forces et faiblesses, leurs traits de caractère. A certains moments hilarant (la rencontre Harry/Draco est un bon exemple des crises de fou rire qui vous attendent), à d’autres tragique, souvent très instructif (vous en apprendrez beaucoup sur la méthode scientifique et son application dans la vie courante sans même vous en rendre compte), et rempli d’innombrables références.

L’auteur est intelligent, et ça se voit. Bonne chance pour trouver des failles dans ses différents récits. Bonus supplémentaire : la fic a reçu des dizaines de fanarts de grande qualité illustrant certaines de ses plus grandes scènes.
En anglais.

Autre fiche de recommandation sur : tvtropes.

Publicités

Une réflexion sur “Harry Potter and the Methods of Rationality (Harry Potter, gén, fr + anglais)

  1. Je n’en suis qu’au chapitre 57 (de la vo) mais je reconnais que c’est une très bonne fic dans son genre (très très réalité alternative). La situation familiale de Harry n’est pas la seule chose que l’auteur a modifié, on a régulièrement droit à des surprises scénaristiques. Ce qui me plaît particulièrement, c’est que j’ai l’impression de voir, au moins mentionné si ce n’est exploré, tous les reproches que mon esprit scientifique (loin d’atteindre l’expertise/le niveau de recherche de l’auteur !) s’est posé en lisant les livres (et qui font en partie que je n’aime pas vraiment cet univers). Si l’on met de côté le fait que les enfants ne parlent pas comme des enfants de 11 ans, pour des besoins évidents dans la fic, c’est assez réjouissant.
    Tout n’est pas parfait, cependant. Certains coups de théâtre tombent à l’eau, des raisonnements sont un peu trop dirigés par un auteur qui tire les ficelles mais on se laisse suffisamment prendre par le récit pour ne pas nécessairement s’en rendre compte sur le coup. On n’est pas non plus à l’abri de certaines frustrations, notamment des conversations « cliffhanger » dont on ne connaîtra pas la fin en début de chapitre suivant ou encore le départ même pas mentionné d’un personnage quand la logique aurait voulu qu’il fût présent dans la scène suivante (c’est tout de même pour ça qu’il avait été embauché à la base !).
    Mais dans l’ensemble, et au point où j’en suis (c’est-à-dire à des centaines de milliers de mots dans un fandom que je n’apprécie pas), je recommande moi aussi cette fanfic.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s