Strangers in the night (White Collar + Supernatural, yaoi/slash, angl)

Strangers in the night (White Collar + Supernatural, yaoi/slash, angl)


Couple : Dean Winchester / Neal Caffrey

Titre : Strangers in the night (sur LJ ou AO3)
Auteur : sasha_dragon
Fandom : Crossover White Collar / Supernatural
Statut : One-shot hélas, même si l’auteur a laissé pensé qu’une suite existerait.
Rating : NC-17
Langue : Anglais
Genre : Angst, hurt/comfort, one-night stand, PWP

Résumé : Dean est fatigué, épuisé par sa vie de Chasseur, rongé par un combat qui semble ne jamais finir et brisé par le refus de Sam de rester à ses côtés. Un soir, dans un bar à New York, il rencontre un étranger qui l’aidera à reprendre des forces et à repartir le matin venu.
Nombre de mots : 14786

Avis : Pourquoi lire cette merveille ?

D’abord parce que ce couple est rare (à dire vrai c’est cette fic qui a lancé et le pairing et la communauté LJ dealtwice), ensuite parce que tout ici est parfait : les personnages, l’ambiance, le sexe, les dialogues, la tension. Les personnages sont magnifiquement rendus : Dean usé, fatigué mais toujours lui-même, l’humour aussi sec que son whiskey, sachant reconnaître un escroc au premier regard ; Neal et ses gestes gracieux et sa gentillesse à fleur de peau, son amour du beau, sa joie de vivre malgré tout. L’ambiance feutrée, chaude, légèrement désespérée, pleine des souffrances passées. Le sexe est… parfait, à la hauteur des personnages et mon dieu je périrai avec ce ship ! La tension est là, dans chaque muscle de Dean, dans chaque mot de Neal, dans chaque décision et peu à peu elle s’efface, elle laisse sa place à une paix si rare dans la vie de Dean, si longtemps cherchée.
Et puis le caméo de Peter à la fin est juste excellentissime et qui peut résister au sourire de Neal Caffrey ?

Un extrait pour le plaisir :

« The man was six foot in height, dressed impeccably, a man with natural style and grace. Black wavy hair longer than Dean’s but shorter than Sam’s. From beneath his lashes Dean could just see a faint smile grace the man’s features as he scanned the room. He had paused as he entered, a natural enough gesture but Dean could tell he was checking the room out – finding exits, easy escape routes sizing up threats to himself. In a matter of seconds he had threat assessed the room, checking out the ladies as he went. Dean was sizing the man up himself; he was a predator, although he didn’t give off the vibe of one of his kind of predators. Also he didn’t strike Dean as a violent man. He sensed the man could defend himself if need be, but he preferred to use brain rather than brawn. Dean surmised he was a thief and a charming one at that, the kind of man who could steal your soul away even as you willingly handed over your diamonds. Suddenly Dean’s evening looked a little brighter.« 

Rec’ issue de : rec rec rec.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s