One Too Many (Supernatural, gén, angl)

One Too Many (Supernatural, gén, angl)


Fiction centrée sur le(s) personnage(s) de : plutôt John Winchester sans être spécifique.

One Too Many EDIT (Amin) : fiction disparue. Transformée en roman par son auteur.

Auteur : ficwriter1966
Genre(s) : Fantastique
Rating : Tout public
État : Terminée (5 chapitres).
Connaissance du fandom : une base est conseillée, je pense.
Spoiler : aucun

Résumé : a group of people stranded at an isolated diner during a blizzard. Two troopers show up, searching for a fugitive. The patrons of the diner were passengers on a bus. Six passengers, swears the driver. But … there are seven people (not counting the driver, the counterman, or the cops) in the diner.

Voir la fiche de Book Is Not The Enemy

Avis, par Dexterine :

Pour ma première review, j’ai choisi de m’attaquer à un beau morceau de cinq chapitres par ficwritter1966, « One too Many »

Petite remise en situation pour ceux qui ne connaitraient pas le contexte, Supernatural est une série TV américaine qui retrace l’errance de deux frères au travers des Etats-Unis, confrontés à des fantômes, des monstres et des démons. Ils se définissent eux même comme des « chasseurs » ; soit des pourfendeurs de surnaturel.

Cette fic se situe avant la série, quand nos deux frangins n’étaient encore que des enfants, et que leur père, John, lui-même chasseur de monstre, les trimballait au travers de tout le pays pour sauver la veuve et l’orphelin.

Vous n’avez pas besoin d’en savoir beaucoup plus pour apprécier cette excellente fanfiction tout en suspens.

Ici, tout est matière d’ambiance et de scénario. En pleine nuit, au milieu de nulle part, la petite famille Winchester se fait coincer par une tempête qui les contraint à rejoindre le resto-routier le plus proche.

Les passagers d’un bus tombé en panne ont eu la même idée. Mais quand deux State Troopers (la police des routes US), débarquent dans le Routier à la recherche d’un tueur évadé, on se rend vite compte qu’il y a une personne de trop dans le petit restaurant (« one too many »). Tout le monde se regarde, tout le monde accuse, …et tout dérape.

N’oubliez pas qu’il s’agit de « Supernatural »… certaines choses ne sont pas ce qu’elles semblent être !

J’ai un énorme faible pour ce que j’appelle « les fics à scénario », soit des écrits qui prennent le temps d’inventer une vraie intrigue, de créer du suspens, de construire quelque chose plutôt que de simplement raconter. Et on est en plein dedans. Pas de tranche de vie, pas de romance, pas de « et si… », juste un scénario digne d’un thriller qu’on regarde le soir affalé sur le canapé devant un seau de pop-corn.

Il y a un bel effort sur l’ambiance, la tempête, le resto routier. Les descriptions sont courtes et disséminées à droite à gauche comme les instantanés d’un vieil appareil photo. L’auteur stimule suffisamment nos petits neurones pour qu’on ai l’impression d’y être.

Il faut aussi et surtout saluer un travail tout en finesse sur les personnages. Nos trois héros en tête de cortège. John, le père, fidèle à sa cuirasse d’ancien militaire, avec cette gouaille, ce parlé rustre, ces manières brutales. Mais il est aussi un père qui fait des efforts. C’est la difficulté de ce personnage, il est toujours entre deux émotions, à la fois simple et complexe, et finalement peu d’auteurs parviennent à lui donner la bonne consistance. Ici, vous avez un parfait exemple d’un parfait John Winchester.
Une prouesse en soi.

Ensuite bien sur, viennent les deux têtes blondes. Sam et Dean, les deux frères encore en culotte courte et qui grandiront pour revêtir le costume de héros solitaires qu’ils arborent dans la série. Là aussi, il y a un vrai challenge littéraire.
Ces deux petits personnages ne sont pas juste des enfants, ce sont les fils du « John » cité plus haut ; ils ne peuvent pas se permettre d’être plats. Ils n’ont pas le droit d’être des gamins de fictions classique ; ce sont des Winchester.

Tout le défi des pré-série, est de rendre crédible l’enfance de ces deux personnage que l’on connait, que l’on voit évoluer à l’écran régulièrement. On retrouve dans One too many, tout ce qui fait la complexité des caractères de chacun, on voit des indices de ce qu’ils deviendront plus tard. On voit un mini Sam et un mini Dean, comme si la série n’avait eu qu’à les faire arriver à maturation pour nous les servir à l’écran.

Et bien sur, il y a les autres personnages. Ceux du Routier. Celui… en trop. Ils ne sont pas juste écrits là, au détour d’une ligne, ils sont là, avec vous, pendant la lecture. Les caractères se manifestent dans les voix, mais aussi dans les gestes, chacun est différent, chacun a son propre objectif. On se prend au jeu de trouver qui est qui, qui ment, qui dit la vérité.

L’action elle-même, ce scénario redoutable que j’ai déjà évoqué, est servi par une écriture dynamique, omnisciente mais orientée. On sent souvent la verve du chasseur dans le choix des mots, comme si l’auteur nous incluait dans ce petit monde comme participants, plus que spectateurs.

Sur la construction maintenant, ça monte crescendo. On mêle à la fois l’enquête pour essayer de comprendre ce qu’il se passe et démasquer le coupable, et l’action pure, parce que oui, il s’en passe des choses dans ce resto ! On en sort très peu finalement du Routier, ce qui accentue habilement l’oppression, le piège qui se referme sur les protagonistes.

Comble du luxe, et assez rare pour être notifié sur une fiction à plusieurs chapitres, il semble que l’auteur ait su ce qu’elle voulait faire avant même de commencer ; on a donc une fin à la hauteur de l’ensemble et qui se permet même d’être émouvante.

Les fanfictions sur Supernatural peuvent être beaucoup de choses différentes, celle-ci est non-seulement bien écrite, elle est surtout intelligente. Elle reste avec vous après la lecture, comme une impression sur la rétine. Un atout assez rare dans le domaine pour être souligné.

En un mot comme en cent : brillant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s