Le départ de Sam pour Valinor + autres textes du même auteur (Lord of the Rings, gén, fr + ang)

Le départ de Sam pour Valinor + autres textes du même auteur (Lord of the Rings, gén, fr + ang)


Perso : Sam.

Titre : Le départ de Sam pour Valinor.

Auteur : Neld.
Fandoms : Lord of the Rings.
Statut : One-shot, complet.
Rating : PG.
Langue : Français.
Genre : Général.
Nombre de mots : ~2000.

Résumé : Le titre dit tout. ^^

Note (Admin’) : lire la fiche pour autres rec’s du même auteur : Prends garde à la mer, Rêves (version anglaise), Qu’importe.

Avis, par Flo Nelja : Pourquoi cette fic doit être lue ?

Parce que l’ambiance est émouvante à pleurer. J’y ai retrouvé l’ambiance de la fin du Seigneur des Anneaux : cette nostalgie, cette tristesse, cette beauté… La description de l’enterrement de Rosie, à la fois souvenir et terriblement réelle, organique, et puis les adieux de Sam à Elanor…
J’aime beaucoup la fin, où le fait de « passer de l’autre côté », quoique un peu plus explicite que dans les romans, n’est pas décrit physiquement, seulement émotionnellement, et donne l’impression de comprendre sans pour autant briser le mystère.
Et puis il y a plusieurs petites références au Silmarillion dans la description du voyage. Si on ne connaît pas, on ne comprendra pas, donc ça pourrait être un point négatif, mais pour moi… pour moi cela donne à ce texte une profondeur de mythe, en plus d’être très touchant personnellement.

Et puisqu’on a le droit de recommander plusieurs textes du même auteur sur le même post… Tous sont des one-shots, G ou PG.

Prends garde à la mer : « Legolas est sur le point de quitter la Terre du Milieu. Gimli et lui accomplissent un dernier voyage. Souvenirs, adieux, une décision à prendre. » Ce n’est pas écrit comme une pièce complémentaire du précédent, mais les thèmes et l’ambiance sont proches. ~2500 mots

Les deux derniers, quoique centrés sur les personnages du Seigneur des Anneaux, ne font pas vraiment de sens si on ne connaît pas le Silmarillion.

Rêves : « Elrond rêve de ceux qu’il a perdus. Cauchemarde plutôt que rêve, d’ailleurs. » Vraiment très poétique, très évocateur. Même si je préfère la version anglaise, pour celle-là, je crois. ~600 mots

Qu’importe : Sur Sauron, et sur l’origine du mal. Inspiré par la cosmologie chrétienne, pour moi (mais c’est le cas des Terres du Milieu en général) ~400 mots

Fiche issue de : Rec Rec Rec.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s