Lights (Velvet Goldmine, slash, fr)

Lights (Velvet Goldmine, slash, fr)


Dans chaque série/film/manga/livre/fandom, il y a une fic qui est culte. Même si vous ne lisez jamais, participez jamais le fandom en question. La première fois que ça m’a fait le coup, c’était Psyché d’un certain oiseau palmé des régions polaires pour ne rien citer.

Aujourd’hui, je suis là pour vous parler de Lights, un arc Velvet Goldmine écrit par ashkaa. Chacun ses cultes, ceci est mon culte VG.

Pairing : Arthur/Curt.

Titre : Lights

Auteur : Akasha (ashkaa)
Fandom : Velvet Goldmine
(entre parenthèses, s’il y a besoin de faire une distinction entre anime, drama, manga, film…)
Statut : Fini (Arc de deux très longs one-shots)
Nombre de mots : 67 763 mots au total
Rating : NC-17
Langue : Français
Genres : Arc suite du film, slash(canon dans le film), angst, drama, fluff…

Résumé : Suite « directe » du film, Light vous pose les personnages dans un contexte politique et culturel réalistes, en parfaite corrélation avec cette époque, aussi bien par rapport aux événements (adapté en fonction des « identités masquées) de certaines personnes réelles comme dans le film qu’avec leur mœurs et leur environnement culturel.

Arthur raconte la suite de son histoire, comble les trous manquants de sa vie, poursuit son happy end sans pour autant en faire la mission de sa vie.

Particularités : Réponse aux défis de la communauté LJ « obscur_echange » pour le premier one-shot et le deuxième est sa suite.

Pourquoi vous devez absolument lire cette fic ?

1°) C’est une histoire géniale, que j’ai eu grand plaisir à lire et à relire. C’est une mine d’informations, de recherches sur l’époque, la situation politique et la culture, tout l’univers du film déjà basé sur des faits réels et des personnes réelles dont les noms ont été changés.

2°) Les personnages sont fidèles à eux-mêmes au point qu’on a l’impression que l’auteur était dans la tête de Todd Hayes, l’auteur/réalisateur du film.

3°) Le Arthur/Curt. L’OTP. Leur relation qui commence/continue/se redécouvre tout au long du film et qui ici commence pour de vrai, s’installe et évolue. Avec leurs angoisses, leur bonheur, les problèmes…

4°) La musique qu’on ne peut pas s’empêche d’imaginer à la lecture.

J’aimerais vraiment pouvoir vous convaincre d’y jeter un œil, même si elle en vaut bien plus que ça. Si vous avez vu le film et même si vous n’aviez aucune envie de mettre le nez dans les fics invisibles et éparses ou de faire une visite dans le fandom, c’est L’histoire à lire avec un grand L.

Rubriques complémentaires et totalement facultatives :

ashkaa a tout prévu en tous cas : du PDF, LJ à une version « censurée » pour FFNet. Je vous renvoie donc à son post pour y choisir votre support. N’oubliez pas de lui parler de vos opinions sur son travail en passant.

Fiche issue de : Rec Rec Rec.

Publicités

Une réflexion sur “Lights (Velvet Goldmine, slash, fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s