Stargate Arcadia (Albator + Stargate, gén, fr)

Stargate Arcadia (Albator + Stargate, gén, fr)


Cross Over STARGATE : SG1 et ALBATOR

Fiction centrée sur les personnages de : Harlock, O’Neill & Ba’al.

Stargate Arcadia

Auteur : AuBe alias AuBe in Arcadia, alias Aerandir Linaewen.
Rating : Accord Parental.
Genres : Cross-over/Science-Fiction/Action-Aventure.
État: Terminé (49 chapitres).

Description de l’auteur :
Base militaire de Cheyenne Mountain : alors que l’équipe du colonel O’Neill est sur le point de rentrer sur Terre, le SG-C est confronté à un phénomène énergétique inexplicable qui endommage sa porte des étoiles.
Ailleurs, et beaucoup plus tard : l’Arcadia se dégage des assauts d’une flotte ennemie par un saut hyperspatial plutôt risqué…
Crossover SG-1/Albator (mais j’l’appelle Harlock, là-dedans). Publié dans la catégorie ‘Stargate’ parce que finalement, ils passent beaucoup plus de temps au SG-C qu’à jouer aux pirates avec l’Arcadia.
Ma première fic (elle doit approcher les six ans), dont la publication sur ce site a permis une troisième (ou quatrième) relecture, ainsi que quelques corrections mineures.

Avis par Angharrad, Grimorienne :

Stargate Arcadia est de ces fanfictions qui font peur de premier abord. Je m’explique. Stargate Arcadia est une fanfiction terminée, mais surtout qui comporte dans son découpage actuel 49 chapitres sur Fanfic-fr. Cette fanfiction est aussi la rencontre de deux univers très distincts et surtout dont seul un public de trentenaire bien sentis peu mesurer la portée. Pour rappel, Stargate SG1 date des années 2000 alors qu’Albator fait figure d’ancêtre avec ses deux séries animées datant de 1978 et 1984. Le pari de l’auteur était donc très risqué, entre le peu de lecteurs sensibles au crossover et les connaissances suffisantes de ces deux univers.

La trame de cette histoire est finalement dictée par le crossover en lui-même. Attention ce n’est pas une critique négative. Au contraire. L’auteur a manifestement bien réfléchi à la manière de justifier chacune des interactions entre les personnages et les événements des deux univers. Comment relier les différentes technologies, comment justifier la ligne temporel reliant les deux univers, comment gérer le paradoxe temporel, comment relier les différentes races extra-terrestres rencontrées dans chacune des deux séries. Toutes ces questions amènent à une trame qui au finale coule de source. Par forcément des plus originales, mais d’une efficacité remarquable. On se laisse emporter par l’histoire jusqu’à son dénouement une fois entré dedans. J’avoue cependant avoir eu quelques difficultés à me maintenir à flot dans les quatre premiers chapitres. J’étais sans doute anesthésiée tout comme Harlock. En comparaison, les chapitres suivants semblent couler de source, sans doute aussi grâce au côté « fonce dans le tas » d’Emeraldas.
A la fin de cette histoire, il reste à mon avis beaucoup de questions autour de la planète d’Emeraldas et le lien avec les Goa’ulds. L’auteur s’est ainsi ménagé une porte pour la suite.

J’ai été très surprise de la maitrise de l’auteur du langage des personnages du SGC. Je n’avais aucun mal à imaginer ces dialogues dans la série TV, ni à savoir qui parlait sans avoir les indications de nom. Par contre ne me souvenant pas aussi bien d’Albator, je ne peux pas dire que les dialogues de ces personnages sont aussi réussis. J’ai cependant eu un petit peu de mal avec certains passages d’Emeraldas, la trouvant un peu caricaturale par rapport à mon souvenir, et trouvé Harlock relativement bavard. Mais je le répète, cela doit venir de mes souvenirs d’Albator, et pas de l’auteur dont c’est le fandom de prédilection.

En ce qui concerne l’écriture en elle-même, rien à redire. J’ai juste réfléchis une ou deux fois sur les explications scientifiques et un vocabulaire par toujours approprié utilisé. Mais je dois me ranger dans la catégorie des Carters donc, ça ne dérangera presque personne à la lecture. Par contre je me pose encore des questions sur le regard interrogatif – j’aurais dit interrogateur personnellement.

Cependant quelques points m’ont plus dérangé lors de ma lecture.

J’avoue avoir eu beaucoup de mal avec le lexique Goa’uld en début de fanfiction. C’est un parti pris de l’auteur, qui se discute. Personnellement, j’aime avoir la signification des choses sans avoir à changer de page. Une note en bas de page me convient parfaitement. D’autant plus que le lexique proposé est assez long et posté avant le début de l’histoire, ce qui risque de décourager le lecteur peu courageux. Au final, les expressions sont très peu utilisées (sauf les noms de vaisseaux et d’armes), certaines une seule fois, donc l’option de la note de bas de page me parait justifiée.
J’ai ensuite été un peu surprise par le déséquilibre entre les personnages des différents univers. Le début semble assez équilibré, puis on sent une la mainmise du SGC sur les événements jusqu’à l’arrivée de l’Arcadia. Après, les pirates prennent le contrôle, même si l’on trouve des tentatives un peu désespérées de Hammond et de O’Neil pour reprendre le contrôle et ne pas seulement être des figurants du règlement de compte des pirates avec ceux qui ont capturé leur capitaine.

Enfin, le point qui m’a vraiment ennuyée sur les premiers chapitres, est le manque de description physique des personnages. L’auteur s’appuie sur des séries qu’elle connait très bien. J’avoue que pour moi Albator est très loin – je ne l’ai pas revu depuis sa première diffusion. Du coup un petit rappel sur leur physique m’aurait aidée. D’autant plus qu’un Crossover entre une série TV et un animé, ça n’est pas forcément facile à visualiser – ça ressemblait dans ma tête à je ne sais plus quel clip de Gorillaz. J’ai cependant remédié à une partie de mes questions en allant voir le site d’AuBe consacré à cette histoire, notamment rempli de fanarts. Et c’est un des plus de cette histoire d’avoir des illustrations. Mais je dois avouer que j’aurais aimé un peu plus des descriptions, et pas seulement sur les personnages.

En conclusion, cette fanfiction est une histoire plaisante à lire, efficace, bien travaillée et documentée sur les deux univers. J’ai passé un long et bon moment de lecture. Je recommande cependant un petit tour vers vos VHS si Albator est un peu lointain.

Fiche issue du : Grimoire, écrite par Angharrad.

Note (Admin) : Voici le lien vers le site d’Aube In Arcadia où sont trouvables les illustrations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s