Gerart (fiction originale, gén, fr)

Gerart (fiction originale, gén, fr)


Rating : R
Genre : Heroic Fantasy/Action-Aventure/Horreur
Particularité : Aucune.
Progression de l’histoire : En cours – fiche écrite jusqu’à lecture du chapitre 5.
Auteur : AlCh95
Lien vers l’histoire : Gerart

Résumé :

Citation:
Les créatures des ténèbres sont partout sur Calta. Les Inquisiteurs ont pour mission de les traquer et de les détruire, avec l’aide des pouvoirs de la Flamme. Depuis la fondation de l’Empire Dilirien, ils ont été formés au monastère de Kolln, là où repose la Flamme. Gerart est l’un d’entre eux. Mais alors qu’il va combattre ce qu’il a juré de détruire pour la première fois, la situation va prendre une tournure tragique …Jusqu’à quel point doit-on suivre nos convictions ?

Avis, par Youenn :

Loin des gentils elfes et autres créatures féeriques, « Gerart » nous plonge dans un univers où se côtoient vampires et créatures de la nuit.
Le personnage principal, Gerart, est un Inquisiteur, une personne consacrant sa vie à chasser les démons. Il sera rejoint par un acolyte plutôt atypique.

Si au départ elle peut surprendre, l’histoire, loin de ce que l’on rencontre habituellement sur ce fandom, se révèle intrigante et plaisante.
Certains clichés peuvent faire sourire par moment, il y a aussi quelques maladresses et les dialogues sont parfois trop convenus, cependant, le tout reste agréable à suivre et on s’attache aux personnages.

Malgré le sang et les batailles acharnées contre les créatures des ténèbres, l’ambiance est loin d’être pesante, on y retrouve même de l’humour avec Wladimir qui n’est décidément pas un vampire comme les autres.
L’intrigue en elle-même peu apparaître comme assez banale d’un prime abord, mais au vu des évènements, elle s’étoffe de plus en plus, nous laissant espérer de bonnes surprises.
Le personnage principal, Gerart, devient moins lisse au fil des chapitres, plus accessible que dans le prologue où j’avoue avoir eu du mal à m’y attacher.

Pour conclure, j’ai apprécié ma lecture. Malgré quelques maladresses et un rythme qui joue au yoyo, le tout reste correcte et on peut s’en peine s’intégrer dans cette univers.
C’est une fiction sur laquelle je ne me serais peut-être pas arrêtée, mais je l’ai lu avec un certain plaisir.
De chapitres en chapitres, on constate des améliorations et cela laisse présager que l’auteur saura nous tenir en haleine lorsque le scénario nous sera un peu plus dévoilé et l’intrigue plus avancée.

Fiche issue du : Grimoire.

Publicités

Une réflexion sur “Gerart (fiction originale, gén, fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s