Harcèlement (Harry Potter, gén, fr)

Harcèlement (Harry Potter, gén, fr)


Personnages principaux : Olivier Dubois et Roger Davies.

Titre : Harcèlement.

Auteur : leander_griffin  alias cybeleadam.
Type : One-shot.
Nombre de mots : 3347.
Genre : Humour et Quidditch .
Rating : PG-13.

Résumé : Roger Davies et son équipe doivent à tout prix gagner le prochain match! Sinon Serpentard récoltera trop de points et emportera la Coupe. Et ça, Olivier n’y est pas prêt du tout. Il fera donc tout pour que Davis soit au point, quelque soit l’avis du principal intéressé!

Avis : C’est un one-shot que je conseille pour son humour qui vous mettra malgré vous un sourire aux lèvres. Que vous soyez ou pas un fan de Quidditch, l’obstination d’Olivier et les réflexions que se fait in petto Davies sont vraiment déclencheurs de gloussements. La fic porte bien son titre et l’ingérence du capitaine Gryffondor dans la vie de son homologue est un plaisir: Dubois se mêle de tout, à tout bout de champ et n’envisage même pas que l’autre puisse lui dire non!
Comme les gens ont l’esprit mal tourné, et Roger aussi tout à fait entre nous, ils ne peuvent s’empêcher de mal interpréter les raisons qui poussent le maniaque du Quidditch à harceler l’autre de cette façon…
Les personnages sont bien rendus, en finesse, et la fic est bien écrite, un vrai petit moment de détente!

Extrait :

Au début, c’était à peu près supportable. Si l’on omettait le problème des devoirs qui s’accumulaient (Roger se demandait d’ailleurs comment Wood se débrouillait avec les siens), jouer au Quidditch plus souvent que d’habitude ne pouvait être considéré comme dérangeant. Epuisant, oui – parce que Wood semblait infatigable – mais, après tout, s’entraîner dur n’avait jamais fait de mal à personne.

Dès la fin de la deuxième semaine, pourtant, Roger commença à réviser son opinion sur le sujet. D’abord parce que, en dépit de ce qu’il avait dit le premier jour, Oliver se mêlait de tout. Et ensuite parce qu’il ne lui laissait pratiquement aucun moment de repos.

– Wood, je ne voudrais pas avoir l’air de critiquer tes méthodes d’entraînement, mais il faut que je te prévienne que, si tu me tues avant le match, tout ça n’aura servi à rien.

– Petite nature ! grommela Oliver.

C’était samedi, et le soleil était à peine levé. Quand le hibou du Gryffondor était venu frapper à la fenêtre du dortoir pour apporter un morceau de parchemin portant les mots « Allez, debout ! », Roger avait hésité entre l’étouffer avec son oreiller et l’étrangler de ses mains. Puis, s’avisant que le pauvre animal ne pouvait être tenu pour responsable du sadisme de son maître, il avait résolu d’assommer ledit maître avec son balai. Ou au moins avec le Souaffle.

Fiche issue de : Accio fics.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s