Violence Aggravée sur Mineur (Harry Potter, gén, fr)

Violence Aggravée sur Mineur (Harry Potter, gén, fr)


Personnages principaux : Sirius Black, Severus Rogue, James Potter, Remus Lupin, Peter Pettigrow

Violence Aggravée sur Mineur

Auteur : Ochideus.
Type : Saga terminée (36 chapitres).
Genre : Angst, Drame. Alternate universe.
Rating : 16+ ou 18+.

Résumé : Sirius se retrouve la cible de la rancune de Rogue, mais la vengeance de celui-ci ira bien trop loin car il a demandé l’aide des amis Serpentards…

Avis :

AVERTISSEMENT

Cette fic est terrible. Je ne sais pas pourquoi j’y suis accrochée tellement elle me soulève le cœur.
Attention, on a ici viol et torture d’un personnage, et ça va très loin.

Le pire, c’est la violence psychologique que subit Sirius. C’est absolument ignoble de voir comment un petit groupe de personnes parvient à détruire quelqu’un peu à peu, en lui enlevant tout espoir, tout repère et en réussissant à monter tout le monde contre lui et à lui imposer le silence. Le personnage de Rogue me déroute le plus : je n’arrive pas à le comprendre, et je me jette sur les nouveaux chapitres en espérant être éclairée. Comment un personnage qui a lui-même souffert peut-il faire subir ce genre de choses ? En plus, il refuse d’admettre qu’il est en bonne partie responsable de La Farce, c’est ce qui me dérange le plus.
Mais voir James et les autres se détourner aussi violemment de Sirius, ça surprend. Et le mal-être ne devient que de plus en plus grand à la lecture…

Et en même temps, c’est très bien écrit, et on est complètement happé par le gouffre dans lequel sombre Sirius.
Je ne peux pas m’empêcher d’attendre avec impatience la suite de cette fic, bien que je sache que ça me fera mal de la lire, que cela me mettra le moral à zéro et me laissera un malaise persistant…
Je me demande également quelle finalité a cette fic, si la peinture de ces atrocités n’est pas de trop…

Bref, une fic qui me secoue énormément et me laisse dans un état d’interrogation que je n’éprouve que rarement. Rien que pour ça, l’auteur a droit à mon coup de chapeau, mais je ne pense pas que cette histoire plaise à tous, faites attention.

Citation :

Il étouffa un soupir. Il ne tenait pas non plus à penser à James, à la manière dont il l’avait ignoré. Il aurait voulu ressentir de la colère contre lui, se persuader qu’un type qui ne fait pas plus de cas de ses anciens amis ne vaut vraiment pas le coup qu’on s’y intéresse davantage… Mais il n’arrivait même plus à lui en vouloir. Pire, il était persuadé que le dédain de James était légitime…

Non, non, tu ne peux pas penser ça… ! Ça suffit ! Ce n’est pas toi, le monstre, ce sont eux… Rogue et Malefoy et les Lestrange… Ces types qui t’ont traîné dans un cachot sordide pour te maltraiter… Et qui continuent… Ouais, ils continuent, et ils continueront, d’ailleurs, parce que tu n’as aucun moyen de les en empêcher, hein… ? Tu dois te démerder pour te défendre, et démerde-toi sans ta baguette, plus de magie, parce que c’est trop dangereux, pour un type comme toi, tu pourrais l’utiliser contre quelqu’un… Oui, contre eux, qui me font bouffer des impardonnables à tour de bras, mais ça, Dumbledore s’en fout… Bien sûr, il ne le sait même pas, mais il le saurait, ça changerait quelque-chose ? On m’explose la tête dans les couloirs et personne ne réagit… Si, cette furie d’Evans a réagi… Gentille Lily… Elle réagit même pour prendre la défense de Rogue, hein… T’emballe pas… Je suis sûr qu’elle prendrait même le parti de tous ces malheureux cafards écrasés quotidiennement par le personnel d’entretien de Poudlard… !

Lily a réagi…

Il posa soigneusement sa petite cuillère à côté des autres et s’essuya le front et les yeux du revers de sa manche. Il avait terriblement sommeil… Et mal, mais il commençait à y être habitué, maintenant…

Ouais, tu as mal, mais pas autant que pendant les vacances, hein, c’est supportable, là… Pas de doloris, ce coup-ci, quelle chance ! Bien sûr, lancer des impardonnables à Poudlard, c’est plutôt risqué… Mais il y a tellement de manière de faire souffrir quelqu’un… le frapper, le violer, le priver de sa mémoire et l’abandonner dans un coin… Le faire exclure de son groupe, retourner tout le monde contre lui… Le tabasser sous les yeux de son meilleur ami sans que cela lui fasse ni chaud ni froid…

Des larmes lui brûlèrent les yeux et il les ravala péniblement.

Tu t’en fiches… Il te reste… il te reste…

Rien… ?

Il prit une nouvelle petite cuillère et l’astiqua d’une main tremblante.

Si… J’ai encore le courage d’endurer tout ça… Voilà… Il me reste mon courage… C’est ce qui fait de moi un Gryffondor, non ? Je ne vais pas les laisser me retirer ça aussi…

Fiche issue de Accio_fics.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s