L’Histoire commence à Poudlard (Harry Potter, gén, fr)

L’Histoire commence à Poudlard (Harry Potter, gén, fr)


Personnages principaux : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, Salazar Serpentard, OC.

L’Histoire commence à Poudlard

Auteur : Vert.
Type : Saga en cours (18 chapitres actuellement). (Note Admin : Toujours à 18 chapitres depuis 2008. Probablement abandonnée).
Genre : Aventure.
Rating : tout public.

Résumé : Quand le duc de Poudlard fait quérir un précepteur compétent pour enseigner à ses enfants les Arts de la Magie, c’est non pas un mais quatre sorciers qui prétendent au poste. Ils ignorent qu’ils vont créer la première école de sorcellerie du monde…

Avis : Cette fic est un véritable régal. L’imagination de l’auteur est tout simplement réjouissante, et ses personnages sacrément attachants. Sans compter un style fluide, agréable, ponctué d’humour.

L’idée est très originale : ce ne sont pas les Fondateurs qui lancent véritablement l’école, mais un sorcier éclairé de la noblesse, qui voulait seulement un bon précepteur pour ses enfants. Au lieu d’un, il en a quatre, et puis très vite, ce ne sont plus seulement ses propres enfants, mais tous ceux du château qui bénéficient des cours… Et très vite, tous de se demander : Pourquoi en rester là ?

L’auteur réussit à décrire un univers moyenâgeux très crédible, avec ses conventions sociales rigides (le mariage arrangé, ou plutôt forcé, de Rowena, le scandale autour de celui de Godric), les problèmes des chasses aux sorcières et des relations avec les Moldus, et la renommée de Poudlard qui s’étend peu à peu…

En réussissant à inventer des OC très attachants, des problèmes magiques complexes qui mettront à l’épreuve les liens des quatre amis, Vert nous offre une saga passionnante qui s’étale sur de nombreuses années : on y voit les premiers élèves grandir, les jeunes Fondateurs s’aguerrir, mûrir , se marier et fonder leur famille, le recrutement de nouveaux professeurs devant le nombre d’élèves, l’élaboration de l’organisation de l’école…
On espère qu’elle écrira vite la suite ! C’est l’une des rares grandes sagas sur les Fondateurs en français !

Citation:

Avant que le duc ne puisse répondre, la porte de la pièce s’ouvrit à nouveau, et un serviteur entra, suivi par un homme.

– Monsieur le duc, commença le serviteur, cet homme vient également pour la demande de précepteur…

Anaël éclata de rire.

– Trois ! Entre, fit-il à l’inconnu se tenant toujours à l’entrée, dans quelle discipline excellez-vous ? Et, pardon j’oublie toute politesse, quel est votre nom Chevalier ?

– Godric Gryffondor, et j’ai une préférence pour la métamorphose. J’aurais du arriver plus tôt, mais j’ai aperçu un dragon dans les environs et…

– Encore ! Par la barbe de Merlin, il va falloir que je relance des recherches ! Parfait ! Vous êtes engagé mon garçon, ainsi que vos deux confrères ! Bien, je vais aller chercher mes enfants pour que vous les rencontriez, et nous mettrons au point les détails plus tard.

Et le duc disparu de la pièce, tandis que Godric ôtait sa cape et son chapeau, qu’il déposa sur le fauteuil abandonné par le duc. Grand, avec une carrure d’athlète, il avait tous les attributs du parfait chevalier. Il portait même à sa gauche une épée courte, au pommeau incrusté de rubis. Ses yeux bleus révélaient une assurance et un esprit vif. Seule entorse à cette perfection, ses cheveux blonds cendrés, bien qu’attachés avec soin, semblaient ne pas respecter les conventions capillaires normales, si bien que quelques mèches échappaient à tout contrôle, ce qui lui donnait un air assez enfantin. Par ailleurs, sa tenue, composée d’une cotte de mailles dorée sur laquelle était passée une longue robe bleue avec des étoiles jaunes sans manches, digne de Merlin l’enchanteur, assortie au chapeau par ailleurs, le rendait presque ridicule. Sans compter le bruissement métallique qu’il produisait à chacun de ses mouvements, y compris lorsqu’il s’assit et tourna son siège vers la cheminée pour profiter de la chaleur.

Salazar quitta l’appui de la fenêtre pour s’installer dans un fauteuil, face au feu. Les deux autres se tournèrent vers lui.

– Godric, Rowena, Rowena, Godric, accompagnant sa phrase d’un geste de la main. Moi je suis Salazar. Les présentations sont faites. Vu que nous allons enseigner ensemble, si nous nous organisions un minimum, pour éviter des différends ?

Les deux autres acquiescèrent et tous commencèrent à exposer leurs idées.

Fiche issue de : Accio_fics.
Autre fiche sur : Le forum des Critiks.

Publicités

Une réflexion sur “L’Histoire commence à Poudlard (Harry Potter, gén, fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s