Vingt-cinq jours d’humanité (Harry Potter, gén, fr)

Vingt-cinq jours d’humanité (Harry Potter, gén, fr)


Personnage principal : Remus Lupin.

Vingt-cinq jours d’humanité

Auteur : Fenice.
Type : Saga longue terminée (25 chapitres).
Genre : Drame, Action, Angst.
Rating : 13+.

Résumé : Ce que faisait Remus durant les tomes 5 et 6 : infiltrer les loups-garous, calmer le jeu au sein de l’Ordre, essayer de changer les idées d’un meilleur ami dépressif et surtout, s’efforcer de ne pas tomber amoureux de la cousine de celui-ci…

Avis : Bon, alors c’est très simple, c’est la meilleure fic introspective que j’ai lu sur Remus Lupin. Fenice est une des meilleures fanficeuses du fandom français, il faut que ce soit dit. Tout est irréprochable chez elle, le style, la fidélité à l’œuvre originale, la grammaire et l’orthographe. Se piquant de références littéraires, parfois latines, elle dépeint un formidable « Au-delà de Poudlard » et nous montre une bande de fanatiques loups-garous qui font froids dans le dos, une véritable secte d’extrémistes !

Et Remus est au milieu de ce panier de crabes, essayant de ne pas se faire démasquer, essayant de ramener le plus d’informations possibles… Et en même temps, se demandant si sa place n’est pas avec ses semblables… Toujours sur la corde raide, il tente de faire le tri dans ses émotions et ses choix. On est réellement plongé dans ses interrogations, ses angoisses, son chagrin, sa lassitude. Dans ses conflits avec ses camarades de l’Ordre, que ce soit Sirius qu’il manipule (pour son bien, bien sûr, ou hélas) en jouant avec ses points faibles, Rogue qu’il arrive parfois si mal à supporter, Dumbledore à qui il n’arrive pas à faire part de ses doutes, ou Tonks qui le met en danger en faisant fondre ses barrières… Les dialogues sont de véritables bijoux, chaque phrase important dans ces véritables duels verbaux.
Quand aux OC, ce sont surtout des loups-garous avec leur histoire, leurs raisons, leurs émotions et leurs drames… On retrouve d’ailleurs les petits Mel et Hope, aperçus adultes dans « Ruptures d’un processus linéaire », même si ces deux fics ne sont pas en relation.

Une fantastique vision décalée d’évènements que l’on croit connaître !

Citation :

J’ai cette impression fausse ce matin que c’est la lumière grise du petit matin qui me porte, qui traîne mon épuisement jusqu’à mon but. Ce cinquième séjour dans les camps de Greyback m’a physiquement et moralement vidé, je le sais. Et puis, je pue – la promiscuité humaine, l’humidité des cavernes, la paille des tentes, la fumée, le suif des peaux mal tannées – et le sang ! Je pue.

Ah, elle est belle, la radieuse révolution des lycanthropes ! Une masse déshumanisée pour la gloire d’un petit groupe qui obtient, comme par procuration, ce que tous désirent : de l’or, des femmes, de la considération. Il paraît qu’un Moldu a dit que l’homme est un loup pour l’homme ; je ne vous raconte pas ce que le garou est prêt à faire à son prochain sur le chemin scabreux de sa revanche historique !

Fiche issue de : Accio_fics.

Publicités

Une réflexion sur “Vingt-cinq jours d’humanité (Harry Potter, gén, fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s